Nissan Qashqai +2 : un crossover modulable

Alternative au monospace, le Qashqai +2 offre deux sièges d’appoint et/ou un coffre plus grand, sans dénaturer son comportement et ses qualités.

- Magazine N°148
642
Nissan Qashqai

Plus que le Citroën Grand C4 Picasso ou le Renault Grand Scénic, c’est l’arrivée annoncée du Volkswagen Tiguan en 7 places que redoutait Nissan. Pour contrer l’offensive du SUV allemand déjà loué dans sa version 5 places, le japonais a donc greffé 21 cm supplémentaires à l’arrière de son Qashqai. Une croissance qui n’enlève rien au style, ni aux qualités dynamiques reconnues du Qashqai original.

En dépannage

A bord, on retrouve les sièges d’excellent maintien, la planche de bord de la version classique et son équipement pléthorique, mais cette fois la banquette arrière coulisse sur une vingtaine de centimètres permettant de privilégier au choix, passagers ou chargement Le coffre gagne alors 140 dm3. Une aubaine à condition de ne pas sortir les deux strapontins logés dans le plancher.

Deux places supplémentaires donc, mais qui offrent une solution de dépannage limitée par un accès et un confort sommaires. Reste qu’une fois prévenu, ce petit plus n’est pas négligeable. D’autant que les 100 kg supplémentaires de la version rallongée n’affectent en rien le comportement souverain du Nissan et son confort général.

Proposé en diesel, avec le 2 l dCi de 150 ch et boîte 6, le crossover +2 affiche des performances correctes et un appétit limité de 7 l/100 km. A 31 700 € dans sa version All-Mode Tekna avec cuir et clim auto bizone, le Grand Qashqai n’a rien d’un petit joueur. Comptez 23 450 € en 2 roues motrices essence 115 ch.

Notre avis

Bien

Tarifs, équipements

modularité et comportement

A revoir

Volume de coffre en 7 places et assises du 3ème rang