Nissan recycle les batteries de sa Leaf avec xStorage

Nissan vient de présenter à Londres son unité de stockage d’électricité de 4,2 kW fabriquée à partir du recyclage des batteries de ses Leaf mises au rebut.

1053
Nissan recycle les batteries de sa Leaf avec xStorage

Si les fabricants de batteries et de produits électroniques optent plutôt pour une réutilisation des cellules dans leurs propres produits (smartphone, tablettes, etc.), les constructeurs automobiles ont sur les bras une quantité de batteries bien plus importantes en taille et en poids.

Alors, puisque les modules de batteries existent déjà, avec la technologie de gestion électronique et le refroidissement qui va avec, pourquoi ne pas offrir une seconde vie plus sédentaire mais néanmoins essentielle au pack de la Nissan Leaf ?

Un pack « tout en un » pour stocker son énergie

Nissan s’est allié à l’équipementier Eaton : partant du pack d’une douzaine de cellules de batteries de Leaf avec au minimum une capacité énergétique de 70 %, ils y ont ajouté un onduleur, un inverseur de 8 kWh, un système de refroidissement par air, une connectique et un processeur pour gérer les flux d’énergie.

Eaton, qui commercialise cette armoire murale, affiche un prix de vente de 4 000 euros (TTC, hors pose). La xStorage permet de connecter directement l’unité de stockage au réseau. L’idée est de stocker de l’électricité produite, par exemple, par vos panneaux photovoltaïques installés sur le toit de votre maison ou de votre entreprise (temps de charge complète de 2 h), et de la réinjecter pour recharger la batterie de votre/vos voitures électriques, des Nissan Leaf de préférence…

Le schéma de flux et de coût de l’énergie électrique est plutôt favorable en Allemagne ou au Royaume-Uni : le prix du kWh y est très élevé et un particulier producteur d’électricité n’est pas « sanctionné » comme en France par le quasi-monopole d’EDF qui achète le courant sous le prix de revient.

Une rentabilité à calculer

Dans l’Hexagone en effet, le calcul de Nissan-Eaton se montre beaucoup moins intéressant. Cyrille Brisson, le vice-président du marketing d’Eaton, estime que « le retour sur investissement peut se faire en cinq ans et qu’au bout d’une dizaine d’années, vous aurez économisé environ 5 000 euros sur votre facture d’électricité. »

Du côté de Nissan, on raisonne aussi à l’échelle européenne et mondiale et, pour Guillaume Cartier, le patron du marketing Europe, « l’objectif bien entendu est de vendre plus de Leaf ! » Et en plus, les équipes du Centre de design européen de Nissan, basé à Londres, ont plutôt réussi le style de cette imposante batterie verticale.

La xStorage sera commercialisée à partir de septembre par Eaton qui assurera aussi la pose et la garantie (12 ans). Gageons que les possesseurs de voitures électriques et de bâtiments, de bureaux mais aussi de maison ou pavillon produisant de l’énergie électrique (photovoltaïque, éolienne, etc.) seront tentés, en France, de la stocker dans une xStorage plutôt que de la vendre à perte à l’opérateur historique.

PARTAGER SUR