Nissan s’attaque à l’autopartage en entreprise

Le constructeur japonais déploie Nissan Car Sharing. Une offre destinée aux entreprises qui souhaitent mettre à la disposition de leurs salariés des véhicules.

471
Nissan s’attaque à l’autopartage en entreprise

L’avenir sera-t-il définitivement à l’autopartage ? Si PSA a connu l’échec avec la société Wedrive, les constructeurs semblent malgré tout vouloir miser sur le secteur. Dernier à entrer dans la danse, Nissan a annoncé le lancement de Nissan Car Sharing, son offre destinée à l’autopartage au sein des entreprises. Pour Paolo Colurcio, directeur du projet Nissan Car Sharing, cette solution va permettre « aux entreprises de proposer à leurs salariés une offre de transport innovante, simple et économique, qui facilitera leurs déplacements quotidiens ».

Lancée en France il y a quelques mois au sein de plusieurs entreprises, l’offre, ouverte à toute la gamme Nissan, repose sur un principe simple : le libre choix. Et Paolo Colurcio de compléter : « Notre offre, adaptable, se construit avec le client en fonction de ses besoins. Nombre de véhicules, assistance dédiée, services numériques, chacun des composants est à la carte. » Les utilisateurs au sont alors libres de réserver leur véhicule où qu’ils soient et quand ils le souhaitent (en ligne ou sur smartphone) et bénéficient d’une hotline 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Côté tarifs, le constructeur annonce des prix de revient 30 à 50 % moins chers que ceux de véhicules loués. Le coût du kilomètre est lui de l’ordre de 30  centimes d’euro comparé à 70 centimes pour une flotte traditionnelle et 1,1 euro pour les taxis.

PARTAGER SUR