Nissan se fixe de nouveaux objectifs de développement durable

Le constructeur japonais a lancé le plan Nissan Sustainability 2022 dont l’un des axes est consacré à la réduction de l’impact environnemental du groupe.

1025
Nissan sustainability 2022

Alors que l’Union européenne imposera aux constructeurs un seuil de 95 g/km de CO2 en 2021,  Nissan s’est tout d’abord fixé pour objectif 2022 de réduire de 40 % les émissions de CO2 de ses nouveaux véhicules par rapport aux niveaux de l’année 2000. Le défi est de taille : selon le Car Labelling 2017 de l’Ademe, le taux moyen d’émissions de CO2 des VP neufs vendus en France par Nissan est en augmentation depuis 2014, et s’est établi à 114 g/km en 2017.

Année Taux moyen d’émissions de CO2 des VP neufs Nissan vendus en France (en g/km)
2013 124
2014 112
2015 112,59
2016 112,91
2017 114

 

Un objectif d’1 million de véhicules électrifiés vendus sur l’année 2022

La diminution des émissions passera notamment par l’électrification de la gamme. Le constructeur vise ainsi la vente annuelle d’1 million de véhicules électrifiés à la fin de l’exercice 2022. Il soutiendra également le déploiement de systèmes de communication V2X (vehicle-to-everything) à l’échelle mondiale, destinés à améliorer la gestion de l’énergie.

Nissan veut aussi abaisser de 70 % l’utilisation de nouveaux matériaux, entre autres via le développement de l’économie circulaire pour les batteries lithium-ion équipant les VE. Il souhaite de plus diminuer l’utilisation de composés organiques volatils (COV), fréquemment utilisés dans l’industrie automobile – par exemple comme solvant dans les peintures – et qui ont des effets néfastes à la fois sur la santé et l’environnement.

Les aides à la conduite pour atteindre le zéro accident

En parallèle, Nissan ambitionne de réduire de 30 % les émissions de CO2 de ses activités par rapport à 2005, et de 21 % la consommation d’eau par unité de production par rapport à 2010.

Ces évolutions s’accompagneront en outre d’un renforcement de la sécurité des véhicules, avec pour objectif de « réduire à zéro le nombre d’accidents mortels impliquant des véhicules Nissan ». Pour l’atteindre, le constructeur prévoit d’équiper « vingt véhicules sur vingt marchés » avec des systèmes d’aide à la conduite similaires au ProPilot d’ici 2022.