Norauto déploie son réseau de recharge rapide

D’ici fin 2022, Norauto prévoit d’équiper 135 de ses centres en bornes de recharge rapide, accessibles sans abonnement.
8684
Norauto recharge

Le réseau Norauto a inauguré fin décembre sa première station de bornes de recharge rapide sur son site de Faches-Thumesnil, en périphérie de Lille. Une première qui marque le lancement du projet de l’enseigne d’équiper l’ensemble de son réseau. D’ici fin 2022, Norauto vise ainsi 135 centres dotés de bornes de très rapide, avec une puissance de charge de 50 à 180 kW. Pour rappel, Norauto compte en France plus de 400 implantations.

Norauto : 43 bornes de recharge installées par R3

R3, filiale du groupe DBT, a réalisé cette première station de recharge rapide à Faches-Thumesnil. « Le contrat avec R3 s’inscrit dans le cadre d’un projet stratégique pour Norauto. L’enseigne compte équiper ses centres en France en bornes de recharge rapide, afin d’anticiper les évolutions des modes de déplacement », indique-t-on DBT.

R3 propose ses bornes de recharge en libre accès pour les automobilistes, sans abonnement avec un paiement possible par carte bancaire, QR code ou application au tarif de 0,39 euro par kWh plus 1 euro par charge.

Spécialiste de l’installation de bornes de recharge, le groupe DBT va installer 43 stations de recharge pour Norauto. Prévues pour être finalisées d’ici l’été 2022, ces installations sont conçues sur un modèle type qui inclut trois bornes ultra-rapides de 150 kW. Des bornes susceptibles de redonner une autonomie de 300 km en vingt minutes selon le type de véhicule.

R3 fixe ses objectifs

L’installation de R3 pour Norauto à Faches-Thumesnil est la première pour la filiale de DBT. Outre les stations de Norauto, R3 prévoit d’ouvrir au total une centaine de stations de recharge en France d’ici la fin 2022, principalement dans des implantations en zones périurbaines et régionales « où la problématique de la recharge va s’intensifier ».

Pour le déploiement de l’ensemble de ses stations de recharge, Norauto a également fait appel à Izivia, filiale du Groupe EDF, et à la SMEG (Société monégasque d’électricité et de gaz).