Des normes et des coûts

Mettre les véhicules aux normes antipollution a un coût pour les constructeurs mais aussi pour les clients finaux.

- Magazine N°224
562

Pour Flavien Neuvy, responsable de l’Observatoire Cetelem de l’automobile, « Une des conséquences claires de cette affaire Volkswagen, c’est que le régulateur, les États et les pouvoirs publics veulent changer les méthodes d’évaluation et que les critères seront de plus en plus restrictifs, notamment les normes en matière de polluants, ce qui va nécessiter d’investir beaucoup. »

Et d’en répercuter le montant sur la facture du client : soit une somme d’au minimum 300 euros pour un post-traitement simple avec piège à NOx au fonctionnement limité sous les 17° C et au-dessus de 35° C (équipant les Renault par exemple) ; et d’au moins 600 euros...