Véhicules d'entreprise 2012-2013 : des offres au plus près des besoins

« Nous avons troqué la vitesse et la puissance contre la sécurité et le confort » : Jean-Philippe Étienne, Saur

Jean-Philippe Étienne est le directeur des achats du groupe Saur. Spécialiste de la gestion déléguée des services à l’environnement pour les collectivités et les entreprises, le groupe Saur a misé sur la sécurisation maximale de ses véhicules.

1227

« Il y a deux ans, nous avons décidé le bridage des moteurs de la flotte et nous sommes descendus à 110 ch au maximum. Nos fourgons sont souvent très chargés, suffisamment pour qu’à 3,5 t, il y ait du dégât. Nous avons donc troqué la vitesse et la puissance contre la sécurité et le confort. Et cela s’est vu dans nos chiffres de sinistralité. Alors que nos 5 000 véhicules parcourent 10 à 11 millions de km par mois, nous subissons quelque 600 accidents par an, qui vont du simple impact sur pare-brise jusqu’à la remise en état totale du véhicule. Même si ce sont toujours 600 accidents de trop, nous pouvons considérer notre sinistralité comme faible.

Nous avons d’autres exigences, comme les airbags passagers, ainsi que les équipements liés à la visibilité des véhicules puisque nous réalisons de nombreuses interventions publiques. Nous équipons aussi nos véhicules d’outils de type GPS ; la connaissance des parcours reste en effet un élément de sécurité.

Nous surveillons attentivement ce qui se passe du côté des éthylotests bientôt obligatoires dans tout véhicule à moteur terrestre. L’idéal serait d’équiper les modèles de systèmes anti-démarrage en fonction des vapeurs d’alcool expirées à l’intérieur du véhicule. De tels équipements existent sur les VP haut de gamme. Sur les VU, nous n’avons que des éthylotests, ce qui représente une sécurité passive en quelque sorte, nécessitant de souffler dans un dispositif. Ce n’est pas suffisant.

Nous attendons des constructeurs une amélioration de la chaîne d’intégration des utilitaires. Intégrer les équipements de sécurité que nous demandons a un impact sur les coûts et surtout sur les délais ; il faut plus de six mois pour obtenir des VU optimisés tels que nous le souhaitons. Mais disposer de véhicules bridés nous a fait réaliser une économie de 10 000 euros. »

Véhicules d'entreprise 2012-2013 : des offres au plus près des besoins