250 millions d’euros pour le nouveau plan vélo en 2023

Succédant au premier, débuté en 2018, un nouveau plan vélo voit le jour et bénéficie d’un budget de 250 millions d’euros pour l’année 2023. Il devra se poursuivre jusqu’en 2027.
5913
nouveau plan vélo

Le gouvernement vient d’annoncer son nouveau « plan vélo et mobilités actives 2022-2027 », qu’il dote d’un budget de 250 millions d’euros pour 2023. Plus précisément : l’État en destine 200 millions aux infrastructures et 50 millions au stationnement. Pour rappel, le plan vélo 2018-2022 dispose d’un fonds de mobilité active à 500 millions d’euros (410 millions investis depuis 2018).

Avec ce nouveau plan vélo, les objectifs sont multiples. Les initiatives aussi. Ainsi, l’Etat communique en parallèle sur la mise en place d’un « comité interministériel du vélo et des mobilités actives ». Sous le pilotage de la Première ministre, Élisabeth Borne, celui-ci regroupera « l’ensemble des ministres concernés ». Il devra se réunir pour la première fois « à l’automne prochain », afin de présenter les mesures du plan. « Il se réunira ensuite tous les six mois pour suivre l’avancée du plan », indique le gouvernement.

Un label « France vélo »

Toujours dans le cadre du nouveau plan vélo, l’État veut créer le label « France vélo ». Ce label « fera la promotion de critères sociaux et environnementaux », souligne Élisabeth Borne dans un communiqué de presse. Il aura également pour but de mettre en avant la filière française. « Nous ferons en sorte d’assembler 1 million de vélos par an », contre 800 000 actuellement, ajoute en effet la Première ministre. Une ambition à échelle industrielle que complètent des efforts axés sur l’apprentissage du vélo. C’est le cas avec le programme « Savoir rouler à vélo » qui vise à former « l’intégralité d’une classe d’âge, soit plus de 800 000 enfants chaque année ».

PARTAGER SUR