Vers un nouvel étiquetage des pneus en 2021

Les députés de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie du Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne ont conclu le 13 novembre 2019 un accord provisoire concernant de nouvelles règles d’étiquetage des pneus, prévues pour mai 2021.

946
étiquetage des pneus
Source : Euromaster

La Commission européenne avait en effet proposé en mai 2018 de remplacer l’actuel règlement, datant de 2009, dans le cadre du pack de mesures pour la mobilité propre. L’objectif : rendre l’étiquetage des pneumatiques « plus visible, plus précis et plus pérenne », à des fins d’économie de carburant, d’amélioration de la sécurité et de réduction de la pollution sonore.

Le nouvel étiquetage se basera sur le modèle des étiquettes énergétiques de l’UE mais conservera sa taille et ses pictogrammes originaux. De plus, il ne s’appliquera plus uniquement aux véhicules particuliers et utilitaires légers (pneumatiques de classes C1 et C2), mais aussi aux utilitaires lourds (classe C3).

L’étiquette indiquera toujours l’efficacité en carburant des pneus, l’adhérence sur sol mouillé et le bruit de roulement externe. « Des informations liées à l’adhérence sur la neige et le verglas pourraient également figurer sur l’étiquette avec les pictogrammes correspondants », indique le Parlement européen. Enfin, l’étiquette pourrait aussi comporter des informations sur les pneumatiques rechapés, mais aussi le kilométrage et l’abrasion, source de micro-plastiques, et ce « dès que des méthodes d’essai et des normes fiables seront disponibles ». L’étiquette devra être clairement visible pour les consommateurs « dans toutes les situations où des pneus sont vendus, y compris en ligne », précise le Parlement européen.

« Le nouvel étiquetage des pneumatiques permettra aux consommateurs de faire des choix en connaissance de cause, commente la rapporteure Henna Virkkunen qui rappelle que « les pneumatiques contribuent à hauteur de 20 à 30 % à la consommation de carburant d’un véhicule. »

L’entrée en vigueur de ces mesures est prévue le 1er mai 2021. Le texte du règlement doit maintenant être officiellement approuvé par le Parlement et le Conseil européens dans les prochains mois.