Nouvelle Audi A8 : la limousine aux anneaux à Paris

Révélée en juillet dernier à Barcelone, lancée à Francfort cette semaine, l’Audi A8 était à Paris ce 15 septembre pour une présentation réservée aux sociétés. Flottes Automobiles y était.

2520

Avec l’Audi A8, la marque aux anneaux ne veut pas perdre de temps. Et si sa dernière-née trônait parmi d’autres nouveaux modèles sur son stand au salon de Francfort depuis mardi dernier, elle avait déjà fait le voyage jusqu’à Paris. Son objectif : mieux séduire les gestionnaires de flotte et patrons de sociétés de transport haut de gamme et de « grande remise ».

Audi A8, Série 7 ou Classe S ?

En attendant cette nouvelle Audi A8 en novembre prochain, « nous avons encore immatriculé une centaine d’exemplaire de la précédente version jusqu’à fin août, dont une trentaine auprès des flottes », nous précise Bertrand Petipa, le patron des ventes sociétés d’Audi France. Il n’y a donc pas de temps à perdre et pas question de laisser sa clientèle partir chez la concurrence qui a renouvelé, elle aussi récemment, ses BMW Série 7 (voir notre essai) et Mercedes Classe S (voir l’essai).

Tout un chacun a donc pu voir et s’installer au volant de cette grande A8 (5,17 m de longueur, soit 37 mm de plus que l’actuelle toujours en vente) lors d’une soirée dans le quartier du Marais. L’occasion de découvrir le nouvel habitacle avec sa planche de bord à écran tactile sur la console centrale du plus bel effet, en plus de l’affichage numérique du tableau de bord, déjà vu à bord de l’A4.

Audi A8

L’Audi A8 en pilotage automatique

Mais l’essentiel de cette dernière A8, entièrement développée sur une nouvelle plate-forme plus légère, se cache dans ses entrailles électroniques : il s’agit du pilotage automatique de niveau 3 qui autorise la conduite entièrement autonome jusqu’à 60 km/h (voir notre brève). Un avant-goût de la voiture du futur présentée à Francfort, le concept car Aicon de niveau 5 (voir notre brève). À tester lors des essais dynamiques prévus lors de son lancement commercial effectif en novembre prochain.

Les prix ne sont pas encore fixés pour la France mais on peut se baser sur le catalogue actuel (les motorisations sont reprises) et sur les tarifs annoncés pour l’Allemagne, soit 90 600 euros TTC en 3.0 TDI V6 de 286 ch/600 Nm. L’accès à la gamme avec ce 3.0 TDI devrait donc être légèrement supérieur (l’actuel est à 89 760 euros pour 262 ch). Le 4.0 V8 TDI de 435 ch ainsi qu’un 3.0 TFSI hybride rechargeable (450 ch/700 Nm) seront commercialisés fin 2018.

Audi A8