Nouvelle Fiat Panda : la même en mieux

Servie par des lignes ludiques et une habitabilité renforcée, la Panda III franchit un cap décisif, tout en conservant son style inimitable.

- Magazine N°176
587
Nouvelle Fiat Panda : la même en mieux

Trente et un ans après son apparition et forte de 6,4 millions d’exemplaires vendus, la Panda fait sa mue, tout en conservant les grands caractères de son ADN. Cette dernière génération sortira de l’usine Fiat de Pomigliano d’Arco près de Naples, entièrement réaménagée pour l’occasion.

Le capital sympathie pour cette voiture est tel que l’équipe de designers, placée sous la responsabilité de Roberto Giolito, marchait sur des œufs. Le résultat : la forme cubique voit ses angles s’arrondir et l’impression est telle que les Napolitains, en connaisseurs, se retournent sur cette bella ragazza. Mais le changement est beaucoup plus flagrant à l’intérieur. Même si le conducteur mesure 1,80 m, il peut se glisser derrière le volant sans se contorsionner. Sièges « slim » et dimensions à la hausse, l’habitabilité est l’un des atouts majeurs. La capacité du coffre n’en souffre pas à 225 l, voire 260 l avec le siège arrière glissé en position avant. Compteurs, tableaux de bord et levier de vitesse déclinent le motif du carré aux angles arrondis. Cette citadine en ressort encore plus ludique et contemporaine.

Avec pas moins de 14 compartiments de rangement – pas tous indispensables – les conducteurs désordonnés peuvent feindre d’organiser leur joyeux bazar. Personnalisation oblige, cette Panda est disponible en trois niveaux d’équipement, neuf harmonies intérieures et dix couleurs de carrosserie. Bref, côté design, le sympathique ourson de Fiat n’a plus à jalouser la 500.

Une citadine jusqu’au bout des roues

Au volant, ses dimensions compactes, sa position de conduite haute et son diamètre de braquage raccourci lui permettent de se faufiler sans encombre dans la circulation urbaine. Bien qu’elle gagne 11 cm en longueur par rapport à son aînée, la Panda demeure une citadine. Les créneaux les plus délicats se font avec une facilité et une fluidité déconcertantes.

La Panda est propulsée par les nouveaux bicylindres TwinAir : le turbo de 85 ch et l’atmosphérique de 65 ch qui effectue ici ses premiers tours, tous deux livrés avec le Start&Stop de série. Ils affichent des performances compétitives en termes de consommation de carburant et d’émissions de CO2. Seul bémol, à bas régime, les reprises restent poussives. Quant au mode Eco, il est à bannir lors des démarrages en côte, sous peine de caler ou d’avoir à faire rugir trop méchamment la bête. En revanche, sur route, les bicylindres TwinAir expriment davantage leur caractère, sans faire exploser les consommations et tout en conservant un confort acoustique agréable.

Fiat propose également le bloc essence 1.2 Fire de 69 ch et le turbodiesel 1.3 Multijet II de 75 ch avec Start&Stop de série. Parallèlement, une version 4×4 devrait arriver à l’automne prochain. En résumé, malgré quelques réserves, cette nouvelle Panda franchit une étape décisive par rapport à la génération précédente et dispose de sérieux atouts face à ses concurrentes françaises.

Notre avis

BIEN

Design ludique • Habitabilité

À REVOIR

Bicylindre poussif à bas régime • ESP en option

Valeurs futures

Fiat

Panda 0.9 TwinAir Turbo 85 ch S&S Lounge

Énergie

Essence

Boîte de vitesse

Manuelle

Carrosserie

Berline

Cylindrée (cm3)

875

CO2 g/km

99

Ch din

85

Prix neuf TTC (€)

13 490

Mois

42

Km total

105 000

Valeur reprise TTC (€)

4 371

Valeur reprise

32,4 %

Valeur vente TTC (€)

5 504

Valeur vente

40,8 %

Fiat Panda

0.9 85 ch TwinAir Stop&Start 

Moteur (cm3)

875

Puissance (ch à tr/mn)

85 à 5 500

Couple (Nm à tr/mn)

145 à 1 900

Conso. mixte (l/100 km)

4,2

Vitesse maxi (km/h)

177

0 à 100 km/h (s)

11,2

Émissions de CO2 (g/km)

99

Poids à vide (kg)

975

Charge utile (kg)

500

Coffre (l)

225-260-870

L x l x h (mm)

3 653 x1 643 x 1 551

À partir de (€ HT)

9 990

PARTAGER SUR