Nouvelle Peugeot 308 : le premium allemand en cible

Peugeot commercialisera en juin sa nouvelle compacte 308 qui inaugurera deux motorisations hybrides rechargeables, un bel effort. Tout comme son style très dynamique, voire agressif.
2224
Nouvelle Peugeot 308

La compacte de Peugeot, la 308 troisième du nom, persiste et signe sur le segment des compactes traditionnelles. Et vise une fois de plus ses concurrentes généralistes allemandes. Premier argument : un design qui s’inspire de la Série 1 de BMW. Soit un capot avant rallongé, un pare-brise reculé de 10 cm et plus incliné, des épaulements des roues arrière très marqués et une poupe ramassée. En tout état de cause, la 308 s’émancipe enfin du copier/coller de la Volkswagen Golf.

Deuxième argument : deux motorisations hybrides rechargeables PHEV pour séduire les professionnels. Le 1.6 turbo-essence Hybrid se décline en 180 ch/25 g et en 225 ch/26 g, tous les deux affichant 60 km d’autonomie (homologation WLTP en cours).

Pas d’hybridation légère

Pour cette Peugeot 308, les autres motorisations essence et diesel déjà connues : 1.2 PureTech en 110 ch/125 g et 130 ch/126 g, ainsi que 1.5 BlueHDi de 130 ch/121 g. Dommage que ces motorisations ne passent pas à l’hybridation légère MHEV de 48 V, avec à la clé un CO2 sous les 120 g et une exonération de TVS sur trois ans.

Peugeot affirme tout de même que les deux versions PHEV afficheront un TCO identique à celui d’une motorisation diesel (calculé sur 36 mois et 90 000 km). Et ce, avec un coût moindre de l’énergie estimé à 12 %, tout en intégrant une meilleure valeur résiduelle et les incitations fiscales ou financières. Ce sont donc clairement ces deux versions qui devraient séduire les entreprises, selon le constructeur. On en saura plus lors de la commercialisation début juin 2021. Les prix devraient augmenter notablement de 1 000 euros à motorisation équivalente. Les premières livraisons sont prévues pour septembre.

Plus longue mais pas plus logeable

Par ailleurs, les nouvelles lignes musclées et très germaniques de cette Peugeot 308 ont été obtenues par l’allongement de la carrosserie de 11 cm à 4,37 m, dont 5,5 cm pour l’empattement au bénéfice des passagers arrière. En revanche, la capacité du coffre ne progresse pas avec 412 l pour les versions thermiques et 361 l seulement pour les PHEV, avec un maximum de 1 323 l. Il faut dire que la largeur de la 308 demeure à 1,85 m, alors que la hauteur diminue de 2 cm à 1,44 m. De fait, la base technique reste celle de la seconde génération de 308, la EMP2, ici dans sa version V3 adaptée pour l’hybridation rechargeable et, à terme, pour une version 100 % électrique.

Nouvelle Peugeot 308