Début de commercialisation pour la nouvelle Toyota Mirai

La nouvelle berline électrique alimentée à l’hydrogène de Toyota, la Mirai, est proposée à partir de 67 900 euros TTC en France. Un tarif en baisse et des prestations en hausse.
696
Toyota Mirai

La nouvelle Toyota Mirai est commercialisée à partir de 67 900 euros TTC (hors bonus) en finition Lounge, soit un tarif 15 % moins cher que celui de la première génération lancée en 2014. Mais pour s’offrir la finition haut gamme Executive de cette Mirai, il faudra débourser 74 900 euros. À titre de comparaison, le seul modèle concurrent à hydrogène doté d’une pile à combustible, le Hyundai Nexo, est vendu à partir de 79 900 euros (voir notre essai). Entre la berline japonaise et le SUV coréen, un beau match en perspective.

Toyota Mirai : ouverture des commandes

Toyota indique que la Nouvelle Mirai peut d’ores et déjà se commander dans les concessions situées à proximité d’une station de recharge d’hydrogène. Les premiers véhicules seront livrés au printemps prochain. Une vaste opération numérique, baptisée les « Mirai Day », a débuté le mercredi 10 février pour « donner une visibilité toute particulière à cette berline unique au monde », dixit Toyota.

Autonomie accrue de 30 %

Pour rappel, la Toyota Mirai est une grande berline 4 portes (5 places) à la silhouette de coupé mesurant 4,97 m. Son empattement important lui permet d’embarquer trois réservoirs d’hydrogène d’une capacité totale de 5,6 kg. Son autonomie progresse ainsi de 30 % à 650 km par rapport à l’ancienne génération. Le système de pile à combustible se trouve dans le compartiment avant, tandis que le moteur électrique situé sur l’essieu arrière développe 128 kW (environ 170 ch), une puissance en hausse de 20 %.

Le dernier dossier sur l’hydrogène