La nouvelle Toyota Mirai se dévoile

Pour la nouvelle génération de la Toyota Mirai hydrogène, le constructeur a misé sur le concept d’une grande berline coupé. Avec à la clé 650 km d’autonomie.
1349
Toyota Mirai

Lancée en 2014, la première génération de Toyota Mirai était une berline proche, par son gabarit, de la Prius. Cette dernière génération adopte un positionnement plus haut de gamme. Il s’agit d’une grande berline 4 portes (5 places) à la silhouette de coupé mesurant près de 5 m de long (4,97 m). Un modèle vitrine pour la marque japonaise, qui devrait jouer dans la même catégorie que les berlines allemandes premium du segment D.

Toyota Mirai : 650 km d’autonomie

La taille de cette Toyota Mirai lui permet d’embarquer trois réservoirs d’hydrogène (capacité totale de 5,6 kg). Avec à la clé un accroissement de son autonomie de 30 % à 650 km par rapport à l’ancienne génération. Allégé (- 2,9 kg) et plus compact, le système de pile à combustible se trouve dans le compartiment avant. Tandis que le moteur électrique et la batterie lithium-ion se situent sur l’essieu arrière. Cette architecture offre une répartition des masses idéale de 50/50. La puissance de la Mirai atteint 128 kW, soit environ 170 ch.

Le tarif à la baisse

Avec ce nouveau modèle plus statutaire et glamour, Toyota espère augmenter ses volumes de ventes de 10 %. Notamment grâce à un tarif inférieur de 20 %, qui devrait se situer autour de 60 000 euros TTC. La Toyota Mirai sera le seul modèle électrique à pile à combustible disponible sur le marché en Europe avec le Hyundai Nexo (voir notre essai), son principal concurrent.

La précédente brève sur la Toyota Mirai