Nouvelles mobilités : la mutualisation fait son chemin

Au-delà du phénomène de mode, l’autopartage peut participer à la rationalisation des parcs, tout en réduisant les coûts liés aux déplacements professionnels, voire même privés, des collaborateurs. Sans oublier non plus que cette démarche de mutualisation contribue à limiter les émissions de CO2, tout en ouvrant souvent la voie aux véhicules verts.

- Magazine N°254
1606
Le groupe de presse Ouest France s’appuie sur 14 véhicules en autopartage dont une Zoé électrique et la flotte devrait probablement accueillir en 2020 un grand modèle pour les trajets à plusieurs.
Le groupe de presse Ouest France s’appuie sur 14 véhicules en autopartage dont une Zoé électrique et la flotte devrait probablement accueillir en 2020 un grand modèle pour les trajets à plusieurs.

Au sein du groupe de presse Ouest France, Aurélie Tronchet mise sur l’autopartage « plutôt que d’affecter des véhicules ». 14 véhicules sont ainsi déjà partagés dont une Zoé électrique et la flotte devrait probablement accueillir en 2020 un grand modèle pour les trajets à plusieurs. « C’est une réussite et le taux d’utilisation est en hausse. Les conducteurs sont plutôt satisfaits de ce service disponible depuis plus de deux ans », poursuit Aurélie Tronchet. Cette responsable gère une flotte de 480 véhicules dont 112 VP et donc une majorité de VUL employés par les journalistes pour les reportages mais aussi par les techniciens.

L’autopartage...

PARTAGER SUR