Nouvelles technologies et mobilités : quel impact sur l’assurance auto ?

À l’occasion d’une conférence de presse, le cabinet de courtage et de conseil en assurances Théorème a fait le point sur le marché de l’assurance automobile.

2985
L'assurance des flottes automobiles

« Aujourd’hui, les flottes représentent 7 % du parc des véhicules assurés, soit environ 3,6 millions de véhicules. Axa, Covéa et Groupama Gan dominent le marché tant particulier que professionnel, et regroupent 62,5 % des cotisations flottes, a indiqué Étienne de Font-Réaulx, responsable du département automobile. Il y a eu une baisse significative du nombre d’accidents corporels depuis vingt-cinq ans, même si l’on a observé une très légère hausse en 2016. Cependant, le coût moyen des dossiers supérieurs à 1 million d’euros a augmenté de 89 % sur les dix dernières années, passant de 2 899 071 euros en 2005 à 5 486 925 euros en 2015. » En cause : les provisions effectuées par les assureurs pour couvrir l’assistance des personnes impliquées.

Vers une baisse du nombre de sinistres

« Le monde de l’assurance auto est challengé par les nouvelles technologies. Nous anticipons une baisse de volume de l’ordre de 30 à 40 % de sinistres en moins », a commenté Xavier de Font-Réaulx, directeur général de Théorème. Et dans un contexte de forte concurrence sur le marché particulier, l’impact pourrait bien se faire ressentir le plus fortement sur les cotisations des flottes. De plus, « avec le développement du covoiturage, on pourrait voir une hausse du nombre de personnes blessées par accident, soit une hausse des coûts pour les flottes. »

Autre évolution : au 1er janvier 2019, les entreprises d’assurance auront l’obligation de transmettre leur parc immatriculé à un organisme centralisé, l’AGIRA (Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance). L’objectif est de lutter contre la non-assurance, en comparant le fichier des véhicules assurés (FVA) au fichier du système d’immatriculation des véhicules (SIV). Les entreprises ont moins d’un an pour se préparer, car leurs outils informatiques devront être opérationnels au 1er janvier 2018. « On peut donc envisager la disparition des cartes vertes dans un futur proche », a déclaré Etienne de Font-Réaulx.

Géolocalisation, boîtiers posés par les assureurs… : les données personnelles en question

La conférence a aussi été l’occasion d’aborder la question de la sécurité des données, en particulier en lien avec l’essor des véhicules connectés. En effet, le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) entrera en vigueur le 24 mai 2018, et devra être pris en compte tant par les compagnies d’assurance que les gestionnaires de flotte.

« Aujourd’hui, il existe des déclarations CNIL pour tout stockage de données personnelles, a expliqué Hervé Gabadou, associé en droit de l’informatique et du numérique chez SEA Avocats. Demain, ces formalités vont disparaître au profit d’une responsabilisation des acteurs. » Ces derniers devront pouvoir justifier de la conformité des mesures prises pour protéger les données à tout moment devant la CNIL.

Un principe majeur est à retenir, celui de la protection des données dès la conception et par défaut (privacy by design) : « Par exemple, un système de géolocalisation pour optimiser les tournées doit prévoir dès le départ la sécurité des données, la désactivation à partir d’un certain horaire, etc. » Il faudra aussi minimiser la quantité de données traitées dès le départ.

En outre, « toute faille doit être communiquée dans les 72 heures à la Commission Informatiques et Libertés, et tout risque élevé de faille doit être communiqué aux personnes dont on stocke les données. »

La sanction en cas de non-respect de ce règlement s’élèvera de 2 à 4 % du chiffre d’affaires mondial de l’entreprise. « Nous avons un an pour nous préparer, a conclu Hervé Gabadou. Il faut utiliser ce règlement comme une aubaine pour porter la transformation digitale de l’entreprise. »

Assurance des flottes en 2017 : de la hausse et du mouvement

Inscrivez vous aux Rencontres Flottes Automobiles et retrouvez ce prestataire sur le Salon

PARTAGER SUR