Observatoire Afirev : des utilisateurs satisfaits malgré des difficultés de recharge

L’observatoire de l’Afirev a livré son premier rapport sur la qualité des services publics de recharge électrique en France. Si 80 % des utilisateurs s’en disent satisfaits, 85 % ont pourtant été confrontés à une borne hors service dernièrement.
1161
Observatoire Afirev
Photo d'illustration (C) Delta-EE

L’Afirev (association française pour l’itinérance de la recharge électrique des véhicules) a publié, début février 2021, le premier rapport de son observatoire. Ce dernier évalue la qualité des services de recharge électrique accessibles au public.

L’observatoire de l’Afirev a ainsi analysé deux types d’indicateurs : la qualité réelle des services renseignée par les acteurs de la recharge et la qualité perçue par les utilisateurs. Explications. Pour mesurer la qualité réelle, l’observatoire s’est appuyé sur les données de fonctionnement de plus de 20 000 points de recharge publics, fournies par les opérateurs entre mai et octobre 2020. Ceci représente environ 70 % du parc, selon le baromètre de novembre 2020 de l’Avere-France. Pour rappel, l’association dénombrait précisément 28 928 points de recharge publics dans l’Hexagone.

En parallèle, pour évaluer la qualité perçue par les usagers, OpinionWay et Colombus Consulting ont mené durant le mois d’octobre 2020 une enquête satisfaction concernant la recharge auprès de 505 conducteurs de véhicules électriques et hybrides rechargeables. Parmi eux, 86 % utilisaient des bornes publiques et 29 % possédaient un véhicule électrique depuis moins d’un an.

Une bonne expérience utilisateur…

Selon les résultats de l’observatoire de l’Afirev, 80 % des utilisateurs se disent satisfaits de la qualité du service de recharge en itinérance. Néanmoins, « ce pourcentage varie en fonction des lieux de recharge. Il est aussi corrélé à la fréquence d’utilisation des bornes : plus l’usager l’utilise, plus la satisfaction est importante », précise l’observatoire.

Concernant l’expérience de la recharge en elle-même, sur près de 600 000 recharges analysées par l’observatoire, 74 % ont été réussies, avec une tendance à la hausse durant les derniers mois étudiés. Dans le détail, le nombre de recharges réussies a diminué entre juillet et août 2020, puis a augmenté entre septembre et octobre. Les taux de sessions de charge réussies concernent surtout l’ouest et le sud de la France contrairement au nord-est de l’Hexagone qui rencontre plus de difficultés (voir carte interactive).

Satisfaction des utilisateurs concernant la qualité des services de recharge publics

Lieu de recharge (nombre de répondants) /Indice de satisfaction Pas du tout satisfait(e) Plutôt pas satisfait(e) Plutôt satisfait(e) Très satisfait(e) Total satisfait (très + plutôt)
Sur des parkings publics (369) 2 % 13 % 50 % 35 % 85 %
Dans les stations-service le long des autoroutes (346) 4 % 15 % 45 % 36 % 81 %
Sur des parkings de supermarchés, d’hôtels ou d’autres enseignes commerciales (395) 5 % 15 % 45 % 35 % 80 %
En voirie (354) 3 % 20 % 45 % 32 % 77 %
Source : résultats de l’enquête satisfaction conduite en octobre 2020 par OpinionWay et Colombus Consulting auprès de 505 conducteurs de véhicules électriques ou hybrides rechargeables, âgés de 18 ans et plus.

… malgré des problèmes de recharge

Cependant, 85 % des répondants de l’enquête de satisfaction n’ont pu se recharger à cause d’une borne hors service, au moins une fois sur les six derniers mois (dont 58 % régulièrement). « En moyenne, 75 % des points de charge sont disponibles 99 % du temps. En revanche, 9 % sont hors service plus de 7 jours consécutifs », précise l’observatoire qui s’appuie sur les chiffres de la plateforme d’interopérabilité Gireve (voir l’évolution de la disponibilité des services de recharge entre mai et octobre 2020).

Par ailleurs, près d’une recharge sur quatre présente des défauts. En effet, la majorité des usagers (83 %) dit avoir rencontré au moins un de ces défauts de recharge au cours des six derniers mois : une connexion impossible (74 %), un arrêt soudain de la recharge en cours de session (70 %), ou encore un câble bloqué (64 %).

En décembre 2020, une enquête de l’Avere et de l’institut de sondage Ipsos révélait également un paradoxe. 96 % de propriétaires de véhicules électrifiés étaient satisfaits de leur véhicule mais 68 % rencontraient encore des difficultés pour la recharge.