La plate-forme OCICorp gère les risques dus à l’alcool en entreprise

Olythe a lancé sa plate-forme de supervision OCICorp. Reliée aux éthylotests Ocigo connectés à une application, elle fournit aux gestionnaires de flotte une surveillance en direct du taux d'alcoolémie des collaborateurs itinérants.

535
OCICorp plateforme alcool
(C) éthylotest Ocigo d'Olythe

Olythe, fabricant d’éthylotests connectés à une application smartphone, a développé dernièrement une plate-forme de gestion des risques routiers professionnels dus à l’alcool. Nommée « OCICorp », cette plate-forme est fournie dans une offre d’abonnement mensuel destinée aux entreprises, en complément de l’application mobile et de l’e-éthylotest Ocigo. Ce dispositif « made in France » utilise une technologie de spectrométrie infrarouge miniaturisée pour mesurer la concentration d’alcool dans l’air expiré.

La plate-forme OCICorp supervise les tests d’alcoolémie des professionnels

La plate-forme de supervision OCICorp permet aux professionnels de planifier des tests d’alcoolémie aléatoires ou à la demande. Le gestionnaire de flotte peut visualiser les mesures en temps réel et accéder aux rapports de suivi de données géolocalisées. En cas de test positif, il est alerté et tenu informé de la durée d’attente nécessaire pour que l’employé soit en mesure de repartir.

Cette solution s’applique aux « commerciaux, prestataires de services, transporteurs de marchandises, mais également aux métiers à risque (énergie, BTP) », cite notamment la société. Elle permet aux gestionnaires de flotte de prévenir les accidents de leurs collaborateurs itinérants et de baisser ainsi les coûts liés à la sinistralité.

L’accès à l’application mobile, disponible sur Apple Store et Google Play Store, est sécurisé par reconnaissance faciale. Celle-ci prend d’ailleurs une photo de l’utilisateur lorsqu’il réalise son test.

« La mesure de l’éthylotest Ocigo est aussi fiable et précise que les technologies réservées jusqu’ici aux forces de l’ordre », déclare Olythe. Pour rappel, le seuil maximal d’alcoolémie est fixé à 0,25 mg par litre en France, soit 0,5 g d’alcool par litre de sang. À noter que l’Union européenne n’a toujours pas réussi à se mettre d’accord sur un éventuel seuil de 0,2 g/l à ne pas dépasser.