Opel Ampera-e : la maturité électrique

Compacte, habitable, performante et pleine d’autonomie, l’Opel Ampera-e porte la promesse de l’électrique mais à un prix encore élevé.

- Magazine N°230
4692
Opel Ampera-e
Opel Ampera-e

L’Ampera-e réussit une prouesse : rendre attractif un design de mono-space pourtant hors des tendances. Moderne, dynamique, cette compacte (4,17 m) 100 % électrique donne envie de monter à bord.

À l’intérieur, le sentiment est partagé entre admiration pour cet habitacle clair et plein de rangements, et déception à la découverte de plastiques basiques. Mais le coffre de 381 l suffit amplement et l’espace aux jambes à l’arrière se fait très généreux. Attention, la garde au toit est limitée et les plus de 1,75 m frôleront le pavillon. Car ils sont assis sur un lit de batteries « king size » : 288 cellules lithium-ion pour une (grande) capacité totale de 60 kWh.

Résultat, une autonomie NEDC de 520 km, soit 380 km WLTP. 150 km d’autonomie peuvent être gagnés en 30 minutes de charge rapide. Ce que nous n’avons pas eu le loisir de vérifier lors de l’essai limité par une météo hivernale tardive à Oslo.

Un lieu choisi pour son affinité avec les voitures électriques qui bénéficient d’aides gouvernementales importantes, avec pour objectif 70 % de véhicules électriques en 2020. Résultat, la Norvège absorbe une grande part du premier contingent de production destiné à l’Europe et la France devra atteindre au moins la fin de l’année avant de pouvoir recevoir ses premiers exemplaires.

Au volant, on regrette une position de conduite très en hauteur pas idéale, d’autant que les sièges ont une assise courte et manquent d’un réglage lombaire. L’affichage tout digital est riche mais un peu complexe à l’usage, tandis que la navigation reposant entièrement sur le smartphone (Apple Maps) peut manquer de clarté.

En revanche, dès le contact mis, l’agrément de conduite prend le dessus, notamment en mode L qui permet une conduite « à un pied », en profitant du gros frein moteur pour à la fois ralentir et récupérer un peu d’énergie cinétique.

Agrément de conduite

Les performances des 204 ch se montrent très vives et parfaitement suffisantes sur tous les types de terrain, autoroute comprise, avec un comportement efficace. Mais là, il manque vraiment un régulateur adaptatif avec fonction embouteillages. Autres bémols, la direction manque de ressenti, parfois lourde, parfois légère, et les bruits de roulements restent assez présents. Mais pas de quoi gâcher un tableau très positif avec une voiture à la fois bien conçue, agréable et surtout dotée d’une autonomie seulement vue chez Tesla.

Justement, c’est bien à la prochaine Model 3 que l’Opel coupe l’herbe sous le pied. Mais au prix fort pour cette offre encore unique à ce niveau de gamme, soit à partir de 39 500 euros TTC hors aides. La livraison est attendue en fin d’année.

Notre avis

PLUS
Autonomie confortable • Agrément de conduite • Habitabilité


MOINS
Tarif élevé • Pas de régulateur adaptatif • Matériaux basiques

Opel Ampera-e
Moteur Électrique
Puissance/couple (ch/Nm) 204/360
Conso. mixte (kWh/100 km) 14,5
Émissions de CO2 (g/km) 0
Vitesse maxi (km/h) 150 (limitée)
0 à 100 km/h (s) 7,3
Poids à vide (kg) 1 691 (avec conducteur)
Charge utile (kg) 365
Coffre (l) 381/1 274
L x l x H (mm) 4 164 x 1 854 x 1 594
À partir de (€ TTC) 39 500 (estimation pour fin 2017 hors aides éventuelles)

Inscrivez vous aux Rencontres Flottes Automobiles et retrouvez ce prestataire sur le Salon

PARTAGER SUR