Opel Astra Hybrid 180 ch : le bon compromis

L’Opel Astra se renouvelle intégralement sur la récente plate-forme de Stellantis, avec une hybridation rechargeable en 180 ch bien sous tous rapports.
3197
Opel Astra Hybrid 180 ch

Basée sur la plate-forme EMP2 V3 commune aux récentes 308 et DS 4, la dernière Opel Astra s’offre en Hybrid une motorisation hybride rechargeable en 180 et 225 ch (été 2022), mais aussi une version 100 % électrique programmée pour 2023. Mais pour l’heure, Opel met la priorité sur cette version PHEV en 180 ch, avec des prestations excellentes et largement suffisantes pour un usage professionnel.

Lors de nos essais mêlant parcours urbains, routes nationales et autoroutes, nous n’avons jamais noté de manque de puissance, bien au contraire. En effet, les réglages de fonctionnement combiné du 1.6 turbo-essence de 150 ch et du moteur électrique de 110 ch offrent, en toute douceur et transparence, une capacité de traction quasi immédiate et qui ne faiblit pas dans les reprises. Un régal que souligne la qualité dynamique des liaisons au sol, avec un guidage des trains roulants orienté pour un réel plaisir de conduite. Mais dommage que l’amortissement ne soit pas mieux dosé en compression, ce qui entraîne des percussions et remontées vibratoires dans l’habitacle sur mauvais revêtements. Attention donc à ne pas opter pour des roues trop grandes. Rien de grave mais Peugeot fait mieux avec sa 308.

Opel Astra Hybrid : plutôt sobre

Notons aussi l’autonomie réelle de 50 km en mode électrique, pour 60 km officiels, malgré un parcours exigeant sur autoroute. Une situation que l’on rencontre souvent au quotidien et la vitesse maximale en électrique de 135 km/h constitue alors un véritable atout. Ensuite, le fonctionnement en mode hybride simple est très bien géré et nous avons relevé 7,2 l/100 km, raisonnable au regard de la puissance totale de 180 ch. Seule ombre au tableau, le dosage de l’enfoncement de la pédale de frein se révèle capricieux selon le mode hybride ou électrique.

Pour le reste, on appréciera toujours l’ergonomie des sièges, un point fort chez Opel, et la planche de bord en deux écrans contigus du plus bel effet. Ce qui permet une bonne lecture des informations, avec une réactivité bien meilleure que le système précédent du Grandland par exemple, commun aux autres modèles Peugeot, Citroën et DS de la génération EMP2 V2.

Enfin, soulignons un positionnement toujours très compétitif avec un prix à partir de 35 550 euros TTC, soit 1 900 euros de moins que la 308 équivalente. Et Opel n’a pas renoncé, contrairement à Peugeot, à une finition Business très bien équipée, basée sur l’Élégance, à 38 750 euros TTC.

Notre avis

PLUS Souplesse de fonctionnement en hybride ● Sobriété en hybride, autonomie réelle en électrique ● Rapport prix/prestations
MOINS Suspensions trépidantes sur mauvais revêtements ● Pédale de frein capricieuse ● Chargeur embarqué en 7,4 kW optionnel (400 euros)
Opel Astra Hybrid 180 ch
Moteur essence (cm3)1 598
Puissance/couple (ch/Nm)150/300
Moteur électrique (ch/Nm)110/160
Puissance combinée maxi (ch/Nm)180/360
Capacité batterie (kWh)12,4
Conso. mixte (l/100 km)1,0-1,1
Émissions de CO2 (g/km)22-26
Autonomie 100 % électrique (km)59-60
Vitesse maxi (km/h)225
0 à 100 km/h (s)7,6
Poids à vide (kg)1 678
Charge utile (kg)472
Coffre (l)352/1 268
L x l x h (mm)4 374 x 1 860 x 1 442
À partir de (€ TTC)35 550