Opel Astra Sports Tourer : du coffre et du muscle

En Sports Tourer, l’Opel Astra renforce ses capacités pratiques pour séduire. Idéal pour rouler chargé sans s’en rendre compte.

1779
Opel Astra Sports Tourer : du coffre et du muscle

Rallongée de 33 cm et flanquée d’un gros volume sur le porte-à-faux arrière, l’Astra Sports Tourer n’a pas la finesse de la berline 5 portes. Mais le traitement de la partie arrière ne manque pas de soin avec sa chute de pavillon habilement reliée à la carrosserie par un joint chromé.

Destinée en priorité aux flottes (60 % des ventes), l’Astra Sports Tourer met l’accent sur les aspects pratiques. Si son volume de coffre de 540 l reste inférieur à celui d’une 308 SW (610 l), le hayon peut s’ouvrir et se fermer automatiquement par un simple mouvement du pied sous le bouclier, ou via la clé télécommande. En option, la zone de chargement peut se compartimenter avec des rails, filets et autres systèmes de fixation (FlexOrganizer).

Pour rabattre la banquette arrière (fractionnable en trois parties en option), il suffit d’une simple pression sur un bouton dans le coffre. On dispose alors d’un plancher plat pour charger des objets longs et encombrants.

Les passagers arrière ne manquent pas non plus d’espace grâce à une garde au toit généreuse. La place du milieu reste étriquée, mais les occupants des deux places latérales ont droit à des sièges chauffants (en option), inédits sur le segment.

Le conducteur profite quant à lui d’un environnement flatteur : une jolie planche de bord, des matériaux de qualité et surtout des sièges ergonomiques, reposants sur de longs trajets et avec un bon maintien en virage.

Quelques défauts dérangent – trop de boutons sur le volant, petite taille des compteurs et pommeau mal dessiné –, vite oubliés sur la route tant cette Astra révèle de grandes qualités routières. L’agilité progresse grâce à un gain de poids important (jusqu’à 190 kg) et la suspension gomme parfaitement les irrégularités. Le confort nous a semblé meilleur que sur la berline.

Côté moteur, le nouveau bloc 1.6 l CDTI BiTurbo de 160 ch est parfaitement adapté à ce break routier (à partir de 27 900 euros TTC en finition Innovation). Souple et discret, il offre une belle allonge en accélération (jusqu’à 5 000 tr/min) et une puissance pleine à tous les régimes, de quoi assurer de belles relances avec un lourd chargement. En outre, il affiche un appétit d’oiseau, entre 5 et 7 l/100 km en moyenne durant notre essai, avec à la clé 112 g de CO2.

Il ne manque qu’une boîte automatique à cette version musclée de l’Astra Sports Tourer, qui n’existe pas non plus en Business Connect. Le niveau d’équipement n’en reste pas moins complet en finition Innovation avec la télématique OnStar et le multimédias IntelliLink de série.

Notre avis :

BIEN

Moteur souple et performant • Confort de suspension • Finition soignée

À REVOIR

Trop de boutons sur le volant • Pas de boîte auto • Volume de coffre moyen

———————————–

Opel Astra Sports Tourer 1.6 l CDTI BiTurbo 160 ch Innovation
Moteur (cm3) 1 598
Puissance/couple (ch/Nm) 160/350
Conso. mixte (l/100 km) 4,2
Émissions de CO2 (g/km) 112
Vitesse maxi (km/h) 220
0 à 100 km/h (s) 8,9
Poids à vide (kg) 1 410 (avec un conducteur de 75 kg)
Charge utile (kg) 500
Coffre (l) 540 (jusqu’à 1 630)
L x l x H (mm) 4 702 x 1 809 x 1 499
À partir de (€ TTC) 27 900

Valeurs futures

Opel Astra Sports Tourer 1.6 CDTI BiTurbo 160 ch Start/Stop Innovation

Énergie Diesel
Boîte de vitesses Manuelle
Carrosserie Break
Cylindrée (cm3) 1 598
CO2 (g/km) 112
Ch din 160
Prix neuf TTC (€) 27 900
Mois 42
Km total 100 000
Valeur reprise TTC (€) n. d.
Valeur reprise n. d.
Valeur vente TTC (€) n. d.
Valeur vente n. d.

Source : Forecast Autovista, avril 2016.

PARTAGER SUR