Opel Astra Sports Tourer : la vie en grand et en PHEV

Pour son Astra break Sports Tourer, Opel mise sur le volume de chargement, l’agrément de conduite et la sobriété du PHEV de 180 ch.
892
Opel Astra Sports Tourer
L'Opel Astra Sports Tourer.

L’Opel Astra Sports Tourer veut séduire une clientèle essentiellement professionnelle dans l’Hexagone, y compris dans sa version PHEV. En effet, la recette du volume de chargement modulable reste le premier ingrédient incontournable. Ainsi, le coffre qui accueille au minimum 516 l pour la motorisation hybride rechargeable PHEV (587 l en thermique), et jusqu’à 1 553 l, voire 1 634 l en diesel ou essence.

De plus, la banquette arrière fractionnable 40/20/40 ajoute encore de la praticité. Notons que les quelque 80 l perdus pour la version PHEV le sont pour laisser place à la batterie et aux câbles de recharge. Ces derniers se rangent facilement. Un bon point.

Aussi, soulignons l’excellente ergonomie de la position de conduite grâce aux sièges certifiés AGR (organisme allemand pour la médecine de travail). Mais aussi une planche de bord reprise de l’Astra cinq portes, avec des commandes bien plus lisibles et faciles d’accès que sur sa cousine Peugeot 308 SW. Sans oublier des liaisons au sol traitées différemment. En effet, le réglage de l’amortissement ne sacrifie jamais le confort au bénéfice de la tenue de route. Cela renforce l’agrément de conduite, meilleur qu’à bord de la lionne.

Opel Astra Sports Tourer en PHEV : 60 km d’autonomie et des émissions à 25-27 g de CO2

Cette Opel Astra Sports Tourer partage sa plate-forme EMP2 dans sa version V3 avec la 308 donc ou encore la DS 4. Elle en reprend également les motorisations. Soit le 1.2 turbo-essence en 110 ch et 130 ch, et 1.5 turbo-diesel en 130 ch. Avec, en haut du tableau, l’hybridation rechargeable de 180 ch, basée sur le 1.6 turbo-essence de 150 ch plus le moteur électrique de 110 ch, pour un CO2 à 25-27 g.

Au bilan, le fonctionnement montre une grande douceur, tout en souplesse dans les transitions entre électrique et hybride. Et la sobriété est au rendez-vous à moins de 5,0 l/100 km selon notre consommation en usage mixte, batterie déchargée (60 km d’autonomie en WLTP). Cette déclinaison break nécessite 1 200 euros supplémentaires par rapport à l’Astra cinq portes, soit un prix à partir de 37 450 euros et 40 650 euros TTC en E.Business.