Opel : Cap sur les sociétés !

Alors que 2009 s’annonçait comme la pire des années pour Opel, ce constructeur a pourtant enregistré des résultats inespérés en France.

- Magazine N°155
439

Yves Pasquier-Desvignes, tout nouveau Président de GM France, évoque un miracle qui a conduit Opel à réaliser 89 258 ventes (contre 89 774 en 2008), et même gagner une place en finissant 3ème marque importée en France. Un bon résultat dû à la prime à la casse qui a boosté pour 30 % ses ventes aux particuliers (64 300 unités en 2009 dont 40 % de Corsa).

 En revanche, les utilitaires ont chuté à 6 772 ventes contre 11 606 en 2008.La marque a aussi réduit de 11 000 unités ses ventes aux loueurs courte durée. Mais c’est plein d’ambitions que la marque aborde 2010. Côté produits, elle mise sur le nouveau Meriva commercialisé cette année, mais aussi sur la nouvelle Astra 109 g dont la version Affaires sera lancée cet été. S’ajoute une refonte complète de la gamme Corsa proposée en version 95 ch et 98 g de CO2/km. Et en VU, 2010 voit enfin l’arrivée du nouveau Movano. Car c’est auprès des entreprises qu’Opel veut faire le forcing cette année.

 Comme le reconnaît le nouveau patron de la marque, « notre part de marché auprès des sociétés est mauvaise, il faut en regagner ! » Si un nouveau départ est envisagé avec un objectif 2010 de 100 000 ventes et 5 % de part de marché, c’est auprès de cette clientèle que l’effort sera le plus soutenu. Sur un marché entreprises de 840 000 véhicules en 2010, Opel compte vendre 30 000 véhicules et 10 000 VU, soit une progression de + 17 %. La marque pourra s’appuyer sur Opel Business Services, la nouvelle offre de LLD proposée par son réseau avec le loueur ALD qui devrait représenter 2 000 véhicules en 2010, puis 5 000 contrats les années suivantes.

PARTAGER SUR