Opel Corsa 1. 3 CDTI 75 ch : Bien placée

- Magazine N°136
583

La 4e génération de Corsa est à l’image de l’évolution de ses concurrentes avec une prise d’embonpoint non négligeable : 4 m de longueur, 1,49 m de hauteur et 1,74 m de largeur. Avec un empattement long à la clé (2,51 m) assurant un bon confort dynamique et une excellente habitabilité. C’est particulièrement remarquable à l’avant ; de quoi faire douter du réel avantage à passer au segment supérieur puisque l’Astra n’offre pas vraiment plus en largeur aux coudes, en hauteur sous pavillon ou en profondeur de recul. Le coffre est équipé en série d’un double plancher astucieux, éliminant en position haute le seuil intérieur trop bas. En abattant la banquette arrière et même le dossier de siège avant, on dispose alors d’une surface entièrement plate. C’est judicieux. Les dossiers de la banquette arrière peuvent aussi s’incliner de plus ou moins 7,5°, favorisant la capacité de coffre (mais pas le confort des passagers arrière !). Le volume passe alors de 285 l à 300 l puis à 700 l avec la banquette arrière abaissée. Dommage tout de même que les sièges soient aussi raides… Sur la route, la Corsa est assez vive (à vide) et agréable à emmener, à condition de ne pas pousser le moteur sur tous les rapports. En effet, il devient bruyant dans la deuxième moitié de sa plage d’utilisation, au-delà de 3 000 tr/mn. Mais pour un usage urbain ou périurbain, ce 1. 3 CDTi de 75 ch est suffisant et apporte des avantages non négligeables : éco-vignette de 700 € avec des émissions de 119 g pour 4 CV. Comme de tradition au sein de la marque, cette Opel Corsa de quatrième génération est bien dotée en équipement, sauf pour l’entrée de gamme Essentia qui se limite aux 4 airbags. Il faut en effet passer à l’Enjoy pour la climatisation manuelle, la banquette abattable et le plancher plat ainsi que les six airbags. Quant au contrôle de stabilité ESP, il est en option sur toute la gamme (500 €), tout comme l’ingénieux porte-vélos arrière Flex-Fix (500 €) qui s’escamote à la place de la roue de secours.

PARTAGER SUR