Opel Corsa 1.5 D : le bon choix

Cousine proche de la Peugeot 208 avec qui elle partage beaucoup, la nouvelle Opel Corsa sait en tirer le meilleur profit et à un tarif inférieur.

2016
Opel Corsa 1.5 D

Avec ses prestations routières et son positionnement de gamme, la nouvelle Opel Corsa peut en remontrer à la récente Peugeot 208 (voir l’essai) à qui elle emprunte plate-forme et motorisations. Tout l’art des ingénieurs d’opel est d’avoir su régler à leur façon le comportement dynamique de la Corsa, avec un bien meilleur maintien de la caisse qui ne bouge pas en permanence sur ses appuis. L’allemande, fabriquée en Espagne, est bien mieux « tenue » que la 208 dans son comportement, grâce à des réglages d’amortisseurs plus fermes et une direction plus précise et directe autour du point zéro du volant, favorable à l’agilité et la tenue de cap. Mais à basse vitesse, la suspension se montre plus raide et efface moins bien les petites déformations de la route. Le confort dynamique n’en souffre pas vraiment et à moyenne et haute vitesse, tout rentre dans l’ordre avec un très bon filtrage des trains roulants. On l’aura compris, notre choix penche en faveur de l’interprétation plus sportive et dynamique de la plate-forme CMP par Opel, base qui sert en outre au 2008, au DS 3 Crossback et au futur Crossland X.

Une réelle sobriété

Venus aussi du Groupe PSA, les groupes motopropulseurs sont repris sans modifier les lois de cartographie moteurs ou les commandes de boîte. On retrouve donc le 1.5 turbodiesel de 100 ch (102 ch selon Opel), peu discret dans ses montées en régime et à vitesse élevée. Dommage : sa souplesse de fonctionnement et sa sobriété – à peine 4,5 l/100 km lors de nos essais menés tambour battant – sont bien réelles. Quant au 3-cylindres 1.2 turbo essence de 100 ch, son niveau sonore est tout aussi élevé alors que sa consommation atteint 5,3 l/100 km au minimum sur le même parcours.

Autre atout, à motorisations et finitions équivalentes – en l’occurrence le 1.5 D de 100 ch en Edition Business –, cette Corsa s’affiche à 20 200 euros TTC, soit 600 euros de moins que la 208. Ensuite, vous pourrez faire jouer les mensualités et le kilométrage. Mais la surévaluation de la 208 par rapport à la Corsa équivalente nous semble de moins en moins justifiée, surtout au regard des prestations dynamiques en confort comme en agrément de conduite. Mais les goûts et les couleurs feront la valeur résiduelle !

Opel Corsa Edition Business 1.5 diesel BVM6

Moteur (cm3) 1 499
Puissance/couple (ch/Nm) 102/250
Conso. mixte (l/100 km) NEDC fiscal/WLTP 3,2-3,4/4,0-4,5
Émissions de CO2 (g/km) NEDC fiscal/WLTP 85-87/105-117
Vitesse maxi (km/h) 188
0 à 100 km/h (s) 10,2
Poids à vide (kg) 1 165
Charge utile (kg) 495
Coffre (l) 309/1081
L x l x h (mm) 4 060 x 1 770 x 1 433
Prix (€ TTC) 20 200

 

Valeurs futures
Opel Corsa 1.5 diesel 100 ch BVM6 Edition Business
Énergie Diesel
Boîte de vitesses Manuelle
Carrosserie Berline
Cylindrée (cm3) 1 499
CO2 (g/km) 85
Ch din 100
Prix neuf TTC (€) 20 200
Mois 42
Km total 100 000
Valeur reprise TTC (€) 8 170
Valeur reprise 40,45 %
Valeur vente TTC (€) 9 623
Valeur vente 47,6 %
Source : Forecast Autovista, mars 2020.

Notre avis

PLUS
Réglages du châssis ● 102 ch diesel sobre ● Rapport prix/prestations


MOINS
Finition intérieure sobre mais triste ● Insonorisation perfectible ● Écran tactile peu ergonomique

 

PARTAGER SUR