Opel Crossland X : le crossover de toutes les ruptures

Le successeur du Meriva, conçu avec PSA, se veut un crossover avec les prestations d’un monospace. Pari réussi, mariage consommé.

3036
Opel Crossland X

Conçu en coopération avec Peugeot-Citroën sous la forme d’un « pacs » où General Motors avait encore son mot à dire, le Crossland X révèle en réalité des noces de mariage – réduit aux acquêts – entre Opel et PSA. Premier rejeton d’une famille appelée à devenir nombreuse, ce crossover concrétise en quelque sorte la première rupture franche et claire d’avec la tutelle de General Motors. Une rupture stylistique mais aussi technologique avec ce qui se fait de mieux pris chez la future mariée PSA.

En effet, cette deuxième rupture est évidente une fois que l’on a pu tourner autour de ce crossover de nouvelle génération et monter à bord. La qualité des matériaux de l’habitacle (y compris dans sa moitié inférieure), la justesse des choix stylistiques qui valorise le design d’un SUV tout en préservant la modularité intérieure d’un monospace (banquette arrière fractionnable et coulissante sur 15 cm, coffre gigantesque de 410 à 520 l, etc.) viennent naturellement et sans complexe, remplacer dans l’esprit comme dans ses prestations, le monospace Meriva.

Proche du Mokka alors qu’il se situe nettement sous ce SUV compact avec 7 cm de moins en longueur, ce Crossland X et ses 4,21 m de longueur joue dans le segment des Renault Captur et autre Peugeot 2008. Il en reprend d’ailleurs la plate-forme PF1 qui sert aussi au Citroën C3 Aircross, tous deux fabriqués dans l’usine de la marque à l’éclair de Saragosse en Espagne.

Outre la plate-forme, on retrouvera donc les moteurs et boîtes PSA, à commencer par le 3 cylindres 1.2 l essence atmo en 81 ch et turbo en 110 ou 130 ch, et le 1.6 Turbodiesel (BlueHDi chez PSA) de 99 ch à moins de 100 g de CO2 en principe pour 120 ch. Notez qu’une version GPL sur le 1.2 l essence 81 ch est aussi programmée.

Dévoilé au salon de Genève la semaine prochaine, commercialisé en avril et en concession dès le mois de juin, le Crossland X n’a pas encore dévoilé ses prix qui devraient débuter à 18 000 euros en essence et 19 000 euros en diesel en finition Business Edition pour les entreprises.