Opel mène une offensive tous azimuts

« Opel Entreprises connaît une croissance dynamique » : Philippe Peyrard, Opel

Philippe Peyrard, directeur des ventes aux entreprises et véhicules utilitaires.

706

Pour Opel, le marché des entreprises est-il stratégique ?

Pour un constructeur généraliste comme Opel, il est essentiel. Le marché des particuliers est extrêmement sensible à la conjoncture économique et peut enregistrer très rapidement des variations d’envergure. En revanche, les ventes aux entreprises subissent moins de fluctuations et permettent de lisser nos résultats dans le temps. De plus, ce segment à un poids très important : en France, 45 % des volumes viennent des professionnels.

Quelle est la typologie de votre clientèle ?

Les PME et les TPE constituent notre axe majeur de développement. Avec notre réseau, nous sommes implantés sur l’ensemble du territoire et nous disposons de nombreux atouts pour réussir auprès de ce type d’entreprises. Nous avons également de belles références parmi les grands comptes mais nous ne mettrons pas en péril notre modèle économique en cassant les prix pour obtenir un marché. Sur ce segment, la concurrence est tellement acharnée que l’équilibre économique n’est pas au rendez-vous.

Avec les entreprises, quels sont vos objectifs ?

Nous visons 35 000 ventes « Entreprises » de VUL et de VP en 2011 contre 30 000 en 2010. Nous voulons retrouver les 40 000 ventes que nous réalisions à notre plus haut niveau en 2006. Avec notre courbe de progression, nous envisageons l’avenir en toute confiance, malgré une concurrence renforcée. Et l’arrivée du nouveau Zafira, de l’Ampera et du nouveau Combo à la fin du premier trimestre 2012 nous conforte dans nos objectifs.

Opel mène une offensive tous azimuts

PARTAGER SUR