Opel GTX Experimental : un futur lisse, sculptural et chaleureux

Opel a prévu son GTX Experimental pour la fin 2020. Ce SUV basé sur la future Corsa SUV a pour ambition d’affirmer les valeurs de la marque autour de trois thèmes : l’enthousiasme, la proximité avec l’utilisateur et l’identité allemande.

1291
Opel GTX Experimental

La marque à l’éclair, désormais propriété du Groupe PSA, n’en reste pas moins ancrée dans son histoire allemande, même si l’influence américaine de General Motors pendant près de 90 ans s’est parfois fait trop sentir…

Raison de plus pour Carlos Tavares, le « grand patron », de demander au bureau du design avancé de Rüsselsheim une introspection profonde pour mieux réaffirmer l’identité d’Opel dans le nouvel ensemble du groupe français aux quatre marques. Une saine stimulation qui a permis depuis deux ans à Pierre-Olivier Garcia et son équipe de remettre sur l’établi la philosophie du style Opel dont ce concept car GTX Experimental est le premier opus.

Un Opel GTX Experimental manifeste

Privée de Mondial de Paris à l’automne dernier, la marque n’en a pas moins révélé ce « manifeste » cet été, que nous avions évoqué lors de la présentation de ce futur petit SUV du segment B (voir la brève). Si la future petite Corsa ne pourra guère bénéficier du design de ce GTX Experimental car déjà dans les « moules » pour une révélation à l’automne prochain à Francfort, c’est donc la déclinaison de celle-ci en SUV, toujours sur la plate-forme EMP1 de la future Peugeot 208, qui en reprendra les codes et le style.

Opel GTX Experimental

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

C’est tout d’abord la face avant Vizor et sa calandre avec l’éclair lumineux en son centre qui devront évoquer les trois thèmes de l’enthousiasme, de la proximité avec l’utilisateur et de l’identité allemande, le tout avec une signature lumineuse claire et précise où on retrouve la couleur jaune, chère à la marque.

Un jaune toujours lumineux

Conscient de la sensation de « froideur » du design allemand, évoquant bien sûr la rigueur et la qualité germaniques, Pierre-Olivier Garcia veut aujourd’hui changer la donne et « passer du froid au cool ». Les lignes douces, les rondeurs et les surfaces non agressives en sont la meilleure expression sur le design extérieur de ce GTX Experimental.

Une philosophie que l’on retrouve dans l’habitacle où, selon Céline Clément, la designer couleurs et matières, « nous avons procédé à une véritable détox visuelle et numérique ». Diable ! Effectivement, le large écran incurvé « Pure Panel Opel » n’est pas du tout agressif et n’affiche que les informations nécessaires à un instant donné du voyage. L’espace à bord et la discrétion des équipements, tout comme la sellerie, doivent dégager un sentiment de liberté et de « coolitude ». L’utilisation d’un simili cuir pour les panneaux de porte ainsi que des larges baguettes et surfaces en aluminium anodisé affirment cette différence.

Même le bois scandinave reste froid…

Et si parfois le mouvement architectural et artistique du Bauhaus dont s’inspire le design Opel peut évoquer la rigueur du froid germanique, Pierre-Olivier Garcia et Céline Clément ne s’inscrivent pas du tout dans le mouvement actuel où le bois en large placage dans l’habitacle tente de réchauffer l’atmosphère, suivez mon regard vers la Suède… Ils lui préfèrent la chaleur de la brique dont la couleur peut effectivement évoquer une température plus clémente. Une piste qui reste à explorer car pour l’heure, c’est bien un jaune de plus en plus fluorescent qui est de mise chez Opel. Rendez-vous en 2020 pour découvrir ce SUV B dans toute son expression germanique.

Opel GTX Experimental
Céline Clément et Pierre-Olivier Garcia