Opel Movano 2021 : le lion à la place du losange

Le nouvel Opel Movano est dorénavant basé sur ses cousins du groupe Stellantis et en adopte la version électrique en Movano-e.
7856
Opel Movano 2021
Opel Movano-e

Après le Vivaro et le Vivaro-e (voir l’essai), le nouvel Opel Movano 2021 se lance sur le marché avec sa version électrique Movano-e. En rachetant il y a quatre ans déjà la marque Opel et son outil de production en Europe, le Groupe PSA héritait bien naturellement de ses gammes VP et VUL. Dont un Opel Movano fabriqué depuis 1997 par Renault en France à Batilly, fruit d’un vieil accord industriel. Le temps de dénouer cet accord, il était temps de concevoir un futur Movano sur base PSA, devenu Stellantis suite à la fusion avec le groupe Fiat-Chrysler. Dans les cartons de cette nouvelle alliance, un Fiat Ducato, un Citroën Jumper et Peugeot Boxer de nouvelle génération (voir notre brève) qu’il ne restait plus qu’à rebadger en Opel Movano.

Un Opel Movano polonais

C’est chose faite avec une précision : cet Opel Movano versions 2021 est fabriqué dans l’usine héritée de General Motors à Gliwice en Pologne où était assemblée jusqu’il y a peu l’Opel Astra. La triplette franco-italienne est pour sa part toujours fabriquée par Fiat dans son usine de Sevelsud à Pomigliano d’Arco dans la banlieue de Naples (Campanie).

Bref, on retrouve donc tous les atouts récents de ces grands utilitaires légers. Avec notamment quatre longueurs de châssis et trois hauteurs, pour un volume de chargement de 8 à 17 m3 et des charges utiles jusqu’à 2,1 t. Des carrosseries châssis-cabine et double cabine sont aussi au programme.

Copie conforme

Pour les motorisations, pas de surprise non plus avec le 2.2 turbo-diesel PSA de 120 à 165 ch. Et, bien entendu, la version électrique Movano-e et son moteur de 90 kW/122 ch et 260 Nm. Ce dernier est alimenté par deux batteries au choix : 37 kWh/117 km d’autonomie ou 70 kWh/224 km. Les prix ne sont pas encore connus et la commercialisation sera effective d’ici la fin 2021.