Opel Movano : le dernier round

Le Movano d'Opel profite des dernières évolutions apportées à son modèle, le Renault Master. Au sein du Groupe PSA, son remplaçant n’est pas attendu avant 2021-2022.

774
Opel-Movano

Alors qu’Opel fait partie du Groupe PSA, le Movano est le dernier utilitaire issu de l’accord industriel avec Renault. À l’image du Master (voir notre n° 251), il profite donc d’une remise au goût du jour. Pour ce restylage, Opel a fait le minimum syndical. Au programme : une calandre plus grande avec un logo davantage mis en avant, et des blocs optiques qui intègrent des feux de jour en leur milieu. Le Movano profite aussi des améliorations apportées par Renault dans son process industriel, avec de meilleurs alignements des éléments de carrosserie. Ce Movano est toujours disponible en de très nombreuses versions : fourgon (de 8 à 17 m3), cabine approfondie, transport de personnes, châssis-cabine et plancher cabine.

Intérieurement, le Movano 2019 s’offre la nouvelle planche de bord du Master, plaisante au quotidien malgré le plastique dur omniprésent. Plus basse et étirée que précédemment, celle-ci s’offre un tableau de bord plus lisible, des systèmes multimédias avec navigation au niveau de la console centrale et une boîte à gants façon tiroir (en option). Sans oublier une très astucieuse tablette coulissante devant le siège de droite (en option) ou une recharge par induction pour smartphones (en option). De très nombreux espaces de rangement participent à l’agrément élevé de ce modèle dans son usage quotidien. De nouveaux pommeaux de levier de vitesses et aérateurs font aussi leur apparition.

Côté aides à la conduite, le Movano peut aussi s’équiper de la rétrovision par caméra, du radar de stationnement AR et AV, de l’aide au maintien dans la file en cas de coup de vent latéral, de l’alerte de franchissement de ligne ou de l’alerte de présence dans l’angle mort, en complément des nouveaux systèmes multimédias connectés.

Euro 6d-Temp pour les tractions

Alors que les versions propulsion conservent les 2.3 de 130, 145 et 165 ch, les versions traction, dans la catégorie Light Duty, doivent répondre à l’Euro 6d-Temp. Ces motorisations ont donc été élaborées sur la base de ce même moteur 2.3 d’origine Renault, avec de nombreuses modifications techniques. Dorénavant uniquement proposés en BiTurbo, les Movano traction alignent 135, 150 ou 180 ch, avec des niveaux de consommation normalisée en baisse. Et toutes ces mécaniques profitent notamment du Stop & Start. Les prestations se montrent d’un excellent niveau, avec un très bel agrément de conduite.

La version BiTurbo de 135 ch débute à 32 270 euros HT.

Opel Movano BiTurbo 135 ch BiTurbo 150 ch BiTurbo 180 ch
Moteur (cm3) 2 298 2 298 2 298
Puissance/couple (ch/Nm) 135/360 150/385 180/400
Conso. mixte (l/100 km) 6,7 5,9 6,6
Émissions de CO2 (g/km) 177 154 175
Vitesse maxi (km/h) 148 152 163
Poids à vide (kg) n. c. n. c. n. c.
Charge utile (kg) 1 175 à 2 525 1 175 à 2 525 1 175 à 2 525
Masse totale autorisée (kg) 3 500 3 500 3 500
Volume utile (m3) 8/9/10,8/12,3/14,8 (traction) 12,4/14,2/14,9/17 (propulsion)
L x l x h (mm) 5 048/5 548/6 198/6 848 x 2 020 x 2 303/2 496/2 749
À partir de (€ HT) 32 270 32 970 34 270

Notre avis

PLUS
Nouvelle planche de bord ● Agrément de conduite


MOINS
Détails de finition ● Évolutions esthétiques limitées