Opel Vivaro-e : électrique en toute logique

L’électrification du Vivaro en Vivaro-e par Opel est programmée pour le mois de juin 2020 sur la base du VUL commune au Groupe PSA.

961
Opel Vivaro-e

C’est logiquement au tour du cousin proche Opel Vivaro-e de dévoiler ses caractéristiques. En effet, les Expert et Jumpy de Peugeot et Citroën s’étaient réservés la primeur de l’annonce de leur électrification respective (voir notre brève). Des modèles forcément très proches, voire identiques. Tous trois, on dira même tous quatre en y ajoutant le Toyota ProAce (voir notre brève), sont conçus et fabriqués sur la même plate-forme EMP2 électrique du Groupe PSA dans l’usine Sevelnord à Hordain (59).

Opel Vivaro-e : deux puissances de batteries

On retrouve donc le moteur électrique de 100 kW/136 ch et 260 Nm. Celui-ci est alimenté au choix par une batterie de 50 kWh assurant 230 km d’autonomie en WLTP, ou une plus puissante de 75 kWh poussant l’autonomie à 330 km. La vitesse maximale est limitée à 130 km/h pour assurer une consommation qui ne soit pas exponentielle. De série, le chargeur embarqué de 7,4 kW monophasé pourra être complété en option par un chargeur triphasé 11 kW pour une recharge en 100 kW en courant continu. Dans ce cas, la recharge jusqu’à 80 % sera réduite à trente minutes pour la petite batterie et 45 minutes pour la 75 kWh. Ces batteries sont garanties huit ans/160 000 km.

Prix à l’été, livraison à l’automne

Ce Vivaro-e est disponible en cabine allongée, châssis-cabine ou minibus avec des charges utiles jusqu’à 1 275 kg et des PTAC de 2 800 à 3 100 kg. Des chiffres équivalents à ceux des versions thermiques, tout comme la capacité à tracter une remorque de 1,0 t. Les capacités de chargement se veulent également strictement identiques à celles des versions diesel (4,6, 5,8 et 6,6 m3), les batteries étant implantées dans le plancher, en sandwich. La commercialisation débutera en juin prochain où seront dévoilés les prix, les livraisons étant prévues pour septembre 2020.

PARTAGER SUR