Opel lance le Vivaro-e HYDROGEN rechargeable avec PAC

Avec le Vivaro-e HYDROGEN, Opel commercialisera dès l’automne le fourgon Vivaro-e électrique alimenté par une pile à combustible à hydrogène. Surprise, il est aussi rechargeable !
7211
Opel Vivaro-e HYDROGEN

Opel se met à l’hydrogène avec le Vivaro-e HYDROGEN Fuel Cell Plug-In électrique. Depuis son intégration dans le groupe PSA puis Stellantis, la marque à l’éclair est ainsi devenue le centre de R&D pour la PAC (pile à combustible). Une décision justifiée par l’historique de l’ancienne filiale européenne de General Motors. Ses recherches dans la PAC étaient assez avancées avec des prototypes roulants que nous avions essayés en leur temps (voir notre article).

Le savoir-faire n’est donc pas parti outre-Atlantique et Opel a la primeur de révéler ce nouvel utilitaire pour des premières livraisons à l’automne 2021. Si la technologie de la PAC n’est plus une « première », c’est le choix de la recharge qui est une surprise. Jusqu’ici, seul Mercedes a présenté cette solution avec son GLC Fuel Cell (voir notre article).

Des caractéristiques séduisantes

Cet Opel Vivaro-e HYDROGEN Fuel Cell Plug-In électrique reprend la plate-forme et les capacités de chargement (6,1 m3, châssis M et L, traction de 1 100 kg) du Vivaro-e électrique (voir l’essai). Mais la batterie sous le plancher est remplacée par trois réservoirs d’hydrogène sous 700 bars. Qui alimentent une PAC de 45 kW/60 ch, énergie électrique complétée par celle de la batterie tampon lithium-ion de 10,5 kWh située sous les sièges avant. Cette dernière, rechargeable sur secteur donc, assure une autonomie de 50 km qui vient compléter l’autonomie en H2O, soit 400 km en WLTP. Naturellement, le Peugeot Expert et le Citroën Jumpy seront aussi équipés de cette PAC à hydrogène rechargeable et seront également fabriqués chez Opel à Rüsselsheim.