Optimisation du TCO : les pistes à suivre en 2012

Préoccupation des gestionnaires de flotte mais également des responsables des achats, le TCO, pour Total Cost of Ownership, s’est imposé dans quasiment toutes les entreprises.

- Magazine N°179
908
Optimisation du TCO : les pistes à suivre en 2012

De fait, raisonner en coût complet permet une estimation au plus près d’un parc automobile à travers l’ensemble de ses composantes – loyer financier, carburant et maintenance pour les postes les plus importants. Un raisonnement qui peut aussi s’élargir au TCM, pour Total Cost of Mobility, pour les organisations les plus en pointe sur la maîtrise et la réduction économique et écologique de leurs déplacements.

Pour les gestionnaires, réfléchir en coût complet, c’est aussi chercher à faciliter les comparaisons entre les multiples options qui peuvent s’offrir. Avec ce constat bien connu lorsque l’on s’appuie sur le TCO : le véhicule le moins cher n’est pas obligatoirement celui que l’on croit. Et la conclusion n’est pas très différente avec les modes de gestion (achats, LOA, LLD ou IK).

Pour aller plus loin sur cette notion de TCO, nous vous proposons douze points-clés, comme autant de pistes à suivre pour gérer au mieux le portefeuille automobile. Ces recommandations s’appuient sur plusieurs témoignages de gestionnaires de flotte, dont celui de Pierre Blondeau, pour le semencier et l’agro-industriel Limagrain. Pour sa flotte de 700 véhicules, ce directeur des achats raisonne autant sur le TCO financier des modèles que sur leur dimension écologique et leur capacité d’attraction en interne.

Deux autres témoins, en l’occurrence France Télécom Orange et Veolia Environnement, ont pareillement mis en place des démarches et des outils très structurés autour de leur TCO. À des échelles beaucoup plus importantes : 23 000 véhicules pour Orange et 30 000 pour Veolia Environnement. Des exemples à suivre, même avec des flottes bien plus modestes…

PARTAGER SUR