Orange : le passage à l’essence

À la tête d’un parc de 19 500 véhicules, l’opérateur de téléphonie Orange a décidé de remplacer la moitié de ses 1 500 véhicules particuliers par des Citroën C3 essence. En parallèle, ce basculement s’accompagne d’une électrification de la flotte quand les utilisations sont compatibles, avec à terme un objectif de 5 000 véhicules zéro émission.

- Magazine N°228
1365
Orange propose des véhicules électriques en autopartage (Zoé et Leaf en photo). L’opérateur dispose notamment de 250 véhicules de société électriques et vise les 5 000 modèles électriques de ce type d’ici cinq ans.
Orange propose des véhicules électriques en autopartage (Zoé et Leaf en photo). L’opérateur dispose notamment de 250 véhicules de société électriques et vise les 5 000 modèles électriques de ce type d’ici cinq ans.

La fiscalité joue un rôle prépondérant dans les pratiques des entreprises. Ainsi, pour éviter de déclarer des avantages en nature, Orange demande à ses cadres éligibles aux véhicules de fonction de participer financièrement pour couvrir les usages privés.

Autre exemple, Orange privilégiait jusqu’à présent le diesel pour récupérer 80 % de la TVA sur ce carburant. L’opérateur a changé son fusil d’épaule en 2016 quand plusieurs villes ont décidé d’exclure le diesel de leurs territoires.

Si en 2005, les citadines d’Orange carburaient au diesel, en 2006, 17 % des renouvellements, soit 1 500 à 3 000 véhicules, ont donc été réservés à l’essence. La...

PARTAGER SUR