L’OSNIR relève une baisse de l’accidentalité routière en mai 2018

L’accidentalité routière a baissé en mai 2018 selon l’ONISR. L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière a en effet constaté une baisse continue du nombre de morts et de blessés sur la route depuis 1 an.

1053
accidentalité routière vélo mort
Le nombre de décès en vélo a augmenté au cours des douze derniers mois CC

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) a constaté un recul tout azimut de l’accidentalité en mai 2018 comparé à mai 2017 en France. En effet, les chiffres publiés le 18 juin montrent une baisse de la mortalité de 297 décès en mai 2017 à 272 en mai 2018, soit une baisse de 8,4 %. Les autres statistiques de la sécurité routière ont également été revues à la baisse entre le mois de mai dernier et celui de l’année dernière : les accidents sont passés de 5 112 à 4 918 (- 3,8 %), les victimes de 6 664 à 6 522 (- 2,1 %), les blessés de 6 367 à 6 250 (- 1,8 %) et les blessés hospitalisés de 2 494 à 2 116 (- 15,2 %).

Une baisse globale sur 12 mois

Le baromètre a également mesuré des tendances à la baisse sur les douze derniers mois, c’est-à-dire entre mai 2017 et mai 2018. Les morts sur la route sont passés de 3 490 à 3 378 (- 3,2 %), les accidents de 58 537 à 54 460 (- 3,5 %), les victimes de 77 257 à 74 287 (- 3,8 %), les blessés de 73 767 à 70 909 (- 3,9 %) et les blessés hospitalisés de 27 627 à 26 076 (- 5,6 %).

La mortalité des cyclistes en hausse

Observer la mortalité routière sur les mois de mai de ces dernières années montre que le nombre de décès a baissé de 2010 (336) à 2013 (236). Il a au contraire augmenté de 2014 (260) à 2017 (297). L’année 2018 marque la fin de cette remonté avec ses 272 morts. En ce qui concerne les véhicules utilisés, presque tous les moyens de transport ont vu le nombre de morts se réduire au cours des 12 derniers mois : VL (- 17 %), motos (-11 %) et piétons (- 2 %). Malheureusement, les cyclistes n’ont pas bénéficié de cette baisse globale : la mortalité a augmenté de 12 % pour arriver à 164 décès. Selon l’ONISR, cette progression irait de pair avec celle du nombre de cyclistes.

PARTAGER SUR