La LED Eviyos permettra d’adapter avec précision l’éclairage des phares

Le spécialiste de l’éclairage Osram a présenté Eviyos, un prototype de LED composé de pixels microstructurés qui s’allumer ou s’éteindre individuellement, pour un contrôle plus précis de l’éclairage.

1523
Le prototype de LED Eviyos comporte plusieurs milliers de pixels capables de s’allumer ou de s’éteindre individuellement pour éclairer la route en tenant compte de l'environnement du véhicule. Développé par le spécialiste de l’éclairage Osram suite à un projet de recherche allemand, il entrera en production en 2020.
(c) Osram

Actuellement, les phares adaptifs les plus répandus sur le marché utilisent un système mécanique pour masquer la lumière émise par les diodes électroluminescentes (LED) et réguler les zones éclairées. Le prototype développé par Osram utilise des LED composées de pixels microstructurés, combinées à un circuit en silicium. Chaque pixel peut ainsi se contrôler individuellement grâce à une unité de commande électronique. Osram parle de LED « hybride ». Au total, le prototype compte plusieurs milliers de diodes de 0,125 mm de large, soit une résolution de 1 024 px et autant de segments lumineux pour chaque zone de 4 mm2.

Une caméra pour déterminer quels pixels activer

Afin de savoir quels pixels activer, le dispositif est couplé à une caméra. Elle « capte les informations sur l’environnement, puis les transmet au contrôleur. Celui-ci traite les informations des images et transmet numériquement aux pixels un schéma adapté de distribution de la lumière », précise Osram.

  • La caméra détecte l’environnement et transmet les informations au contrôleur.
  • Le circuit de contrôle en silicium permet d’allumer seulement les pixels nécessaires.
  • Les phares n’éclairent que la portion de route souhaitée.

Par exemple, les pixels supérieurs sont automatiquement désactivés lors du croisement d’un véhicule. Ainsi, la route reste bien éclairée sans aveugler les conducteurs des véhicules circulant en sens inverse. De même, le système permet de renforcer la luminosité de certains pixels pour mieux éclairer les panneaux de signalisation ou les obstacles, tel un animal qui traverse ou des travaux sur les voies. Il sert aussi à suivre une route sinueuse. Des idées déjà évoquées par les constructeurs allemands Opel et Audi.

En outre, comme seuls les pixels nécessaires sont activés, le système est également efficient en termes de consommation énergétique.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Un prototype issus du projet de recherche µ-AFS

Osram puce LED
« La nouvelle puce LED avec 1 024 points lumineux (pixels) réglables individuellement est aussi grande qu’un ongle. La combinaison de trois puces permet d’obtenir une résolution de 3 072 pixels par phare. » (c) Osram

Le prototype Eviyos a été conçu à partir des résultats du projet de recherche µ-AFS (pour micro-structured adaptative light system), financé par le ministère fédéral allemand de l’éducation et de la recherche, et qui a pris fin en septembre 2016. Le projet regroupait 5 partenaires. Le spécialiste des semi-conducteurs Infineon a fourni le circuit de contrôle en silicium. Celui-ci a été interconnecté avec la puce LED microstructurée d’Osram par l’institut de recherche Fraunhofer. Le module d’éclairage obtenu a ensuite été intégré dans des phares Hella pour être testé sur des véhicules Daimler.

Le prototype développé par Osram entrera en production en 2020. « Avec la première LED multipixels commercialement viable, destinée aux phares intelligents des véhicules automobiles, nous espérons contribuer à améliorer les performances en matière de sécurité, rendre la conduite plus agréable et permettre aux conducteurs d’exercer un contrôle accru », a commenté Stefan Groetsch, expert principal en applications chez Osram Opto Semiconductors.