Packs business : segment H (grandes routières et berlines de luxe), les allemands en quasi-monopole

Depuis la disparition de la Citroën C6 et, plus récemment, de la Renault Latitude, les français ne sont plus présents dans l’univers des grandes routières. À de rares exceptions, ce segment est devenu le pré carré de la production allemande.

- Magazine N°198
393

Chez Audi, l’A6 maîtrise son sujet. La gamme Business Line mobilise l’ensemble des motorisations de ce modèle, à savoir du 2.0 TDI de 136 ch (129 g, 42 010 euros) au V6 3.0 TDI de 245 ch, en Quattro et boîte auto (156 g, 55 670 euros).

La Série 5 de BMW ne procède pas autrement, à la seule différence qu’elle inclut le Touring (2 600 euros) dans le dispositif et y ajoute une version Executive à la dotation supérieure (2 100 euros). Quant à la berline, en Business, l’offre s’étale du très sobre 518d de 143 ch (119 g, 43 250 euros) au 530d xDrive de 258 ch (142 g, 59 100 euros).

Même stratégie d’abondance chez Mercedes où nous découvrons...