Packs business 2013 : segments A et B, la part belle aux constructeurs français

Renault est à l’origine de cette pratique qui consiste à rassembler au sein d’une dotation des équipements en adéquation avec les attentes des professionnels itinérants, sans pour autant basculer vers le véhicule de société (VS), strict deux places d’origine ou transformé à TVA récupérable.

- Magazine N°188
709
Renault Captur
Crossover urbain, le Captur adopte d’emblée une finition business en dCi 90 (96 g, 20 100 euros), bientôt complétée par une boîte auto à double embrayage EDC (en cours d’homologation, 21 500 euros).

Segments A et B (citadines, polyvalentes et minispaces)

À l’origine destinée aux segments supérieurs, la formule s’est vite étendue à la quasi-totalité de la gamme, jusqu’à concerner la Clio.

Le renouvellement récent de ce best-seller s’accompagne d’une déclinaison Business qui tire profit de l’extrême sobriété des différentes motorisations diesels, toutes associées à l’écolabel eco2 : dCi 75 (95 g, 18 000 euros) et dCi 90 en 90 g et 83 g (19 000 et 19 200 euros). Cette version met en avant un système multimédia à écran tactile incluant la radio, la navigation, le Bluetooth, mais aussi une climatisation manuelle, un régulateur de vitesse et...