Packs Business : segments A et B (citadines, polyvalentes, minispaces et petits SUV)

- Magazine N°217
588

Alfa Romeo

Le temps de se conformer à la norme Euro 6, la MITo s’est accordé une pause au catalogue. Elle revient en juin restylée et animée d’un 1.3 JTDm de 95 ch (le MultiJet de Fiat). Ses émissions, tout comme son tarif en Business, n’étaient pas connus à l’heure de notre bouclage.

Audi

Apparue fin 2010, l’A1 est devenue incontournable sur le marché premium. Un discret restylage opéré début 2015, avec l’adoption de nouvelles motorisations, l’aide à poursuivre une trajectoire impeccable. En Business Line, la feuille de route s’articule en diesel autour du 1.4 TDI ultra 90 (89 g) et du 1.6 TDI 116 (92 g). Notons que la version Sportback contribue largement au succès du modèle.

Les plus : commande MMI et régulateur de vitesse.

Tarifs (à partir de) :

A1 : 22 200 euros (TDI 90 ultra)

A1 Sportback : 23 000 euros (TDI 90 ultra)

Citroën

Après six ans de bons et loyaux services, l’actuelle C3 ne tardera pas à passer le relais à une troisième génération. En attendant, elle fait toujours le bonheur des collaborateurs en version Confort Business, très justement nommée. En diesel, la technologie assure une sobriété exemplaire en 75 comme en 100 ch, avec 79 g dans les deux cas. Quant au C3 Picasso, leader des minispaces, il s’adresse aux sociétés en Feel Edition Business couplée au BlueHDi 100 à 101 g.

Les plus : climatisation automatique, Mirror Screen, navigation sur tablette tactile et parfumeur d’ambiance ! (C3) ; navigation eMyWay, climatisation automatique, vitres arrière surteintées (C3 Picasso)

Tarifs (à partir de) :

C3 : 19 150 euros (blueHDi 75)

C3 Picasso : 22 700 euros (BlueHDi 100)

DS

La DS3 s’émancipe des chevrons en changeant de calandre et signe un record de consommation en finition Executive réservée aux sociétés : 79 g en BlueHDi 100. À moins que l’essence ne vous tente… (PureTech 82 ou 110).

Les plus : Pack Select Confort avec navigation tactile, Pack Select Cuir

Tarifs (à partir de) :

DS3 : 22 850 euros (BlueHDi 100)

Fiat

Fiat 500XSi la 500 considère qu’un pack Business ne lui est pas indispensable, il en va autrement avec ses dérivés. Ainsi, 500L, 500L Trekking et 500X ont recours à l’appellation Business pour se faire enrôler. Outre plusieurs propositions en essence, les 1.3 MultiJet 95 et 2.0 MultiJet 120 constituent l’offre diesel, de 104 à 112 g pour la 500L, 106 à 114 g pour la Trekking et 107 à 109 g pour la 500X. La Panda suit le mouvement en Lounge Business à 94 g en 1.3 MultiJet 95. Enfin, sous un autre format, la Punto n’imagine pas les choses différemment en Steel Business, mais sans diesel.

Les plus : système multimédia Uconnect à écran tactile (500L, 500L Trekking et 500X) ; prédisposition TomTom (Panda et Punto)

Tarifs (à partir de) :

500L : 23 090 euros (MultiJet 95)

500L Trekking : 24 090 euros (MultiJet 95)

500X : 22 640 euros (MultiJet 95)

Panda : 16 520 euros (MultiJet 95)

Punto : 14 830 euros (1.2 69 ch)

Ford

Hormis le 1.0 EcoBoost en essence, la séduisante Fiesta ne fait confiance qu’au 1.5 TDCi de 95 ch en label ECOnetic (82 g) lorsqu’elle s’adresse aux entreprises. Ses versions 3 ou 5 portes se conjuguent en Business ou Business Nav.

Les plus : EcoMode et régulateur de vitesse de vitesse (Business) ; Audio Pack, Ford Sync avec App-Link et commandes vocales (Business Nav)

Tarifs (à partir de) :

Fiesta 3 portes : 17 750 euros en Business ; 18 250 euros en Business Nav

Hyundai

i20À l’instar de ses dimensions flirtant avec la limite supérieure du segment B, l’i20 se montre généreuse dans ses prestations comme dans son équipement. En Business, le choix est donné entre un 1.1 CRDi 75 ch (92 g) et un 1.4 CRDi 90 ch (97 g).

Les plus : navigation avec cartographie européenne et 6 mises à jour, Bluetooth intégré avec reconnaissance vocale, climatisation automatique et caméra de recul

Tarifs (à partir de) :

i20 : 19 200 euros (CRDi 75)

Jeep

Dans sa volonté de conquête, la Renegade n’a pas oublié d’inclure dans son paquetage une dotation Longitude Business disponible en essence et en diesel. En gazole, cette Jeep s’apprécie en 4×2 avec un 1.6 MultiJet de 120 ch à 115 g, ou en 4×4 avec un 2.0 MultiJet 120 ch à 134 g.

Les plus : système multimédia avec navigation Uconnect Live à écran tactile

Tarifs (à partir de) :

Renegade : 25 250 euros en 4×2 (1.6 MultiJet 120) ; 27 150 euros en 4×4 (2.0 MultiJet 120)

Kia

Volonté de monter en gamme et d’en offrir beaucoup caractérise la Rio lorsqu’elle se destine aux entreprises à travers deux dotations pléthoriques : Active Business et Premium Business. Au chapitre motorisation, l’offre en diesel passe par le 1.4 CRDi de 90 ch à 98 g.

Les plus : navigation avec cartographie européenne et 7 ans de mise à jour, caméra de recul (Active Business) ; climatisation automatique et volant chauffant (Premium Business)

Tarifs (à partir de) :

Rio : 19 190 euros (CRDi 90)

Mini

Mini 5 portesLa Mini multiplie les offres. À la classique 3 portes s’ajoute désormais une pragmatique 5 portes, alors que la configuration Clubman s’étire en longueur vers le segment supérieur et que la Countryman prône toujours la carte évasion. En finition Business, ces propositions associées aux diesels en One D, Cooper D et Cooper SD visent les entreprises. Le registre des puissances va, selon les modèles, de 90 à 190 ch. Côté émissions, le meilleur score revient à la Mini 3 portes en One D 95 ch à 89 g.

Les plus : navigation Mini, climatisation automatique et radars de stationnement arrière

Tarifs (à partir de) :

Mini 3 portes : 23 000 euros (One D 95 ch)

Mini 5 portes : 23 900 euros (One D 95 ch)

Mini Clubman : 27 800 euros (One D 116 ch)

Mini Countryman : 25 200 euros (One D 90 ch)

Nissan

Aborder le segment B autrement, c’est l’objectif de la Note qui voit les choses en grand, tout comme le Juke mise sur l’originalité dans sa vision d’un crossover urbain. En Business Edition, les deux font appel à Renault pour s’animer : dCi 90 (93 g) pour la Note et dCi 110 pour le Juke (104 g).

Les plus : navigation NissanConnect (Note) ; caméra de recul (Juke)

Tarifs (à partir de) :

Note : 18 610 euros (dCi 90)

Juke : 22 400 euros (dCi 110)

Opel

Mobilisation générale dans la gamme sous la bannière Opel Business Connect. Fer de lance, la Corsa apparaît mieux armée depuis l’an dernier avec une copie revue en profondeur. Le 1.3 CDTi est à la manœuvre, en 75 comme en 95 ch ecoFlex (100 et 87 g). Quant au Meriva et au Mokka, pour quelques centimètres de plus, ils offrent des alternatives en zone urbaine. Sous le capot, un 1.6 CDTi en 95 et 110 ch (105 et 99 g) pour le minispace, et 110 ou 136 ch (109 et 129 g) pour le SUV 4×2.

Les plus : mode city facilitant la manœuvre, assistant à l’éco-conduite ecoFlex et système multimédia IntelliLink avec écran tactile (Corsa) ; Pack Visibilité (allumage automatique des phares, capteur de pluie, etc.) et aide au stationnement avant et arrière (Meriva et le Mokka)

Tarifs (à partir de) :

Corsa 5 portes : 19 700 euros

Meriva : 23 420 euros

Mokka : 25 710 euros

Peugeot

En 2015, lors de sa mise à jour, la 208 a marqué les esprits avec ses 79 g en 1.6 BlueHDi 75 et 100 ch à destination des professionnels – de quoi lui accorder l’avantage sur sa principale rivale du losange. Autre argument, le choix entre deux finitions : Active Business ou Allure Business. Le 2008 vient de dévoiler sa copie à Genève ; avec déjà plus d’un demi-million de ventes, on peut parler de succès. Lui aussi, réserve deux finitions aux entreprises (Active et Allure Business) autour du 1.6 BlueHDi en 75, 100 et 120 ch (97, 90 et 96 g).

Les plus : Pack Visibilité et Mirror Screen (208 Allure Business) ; navigation sur écran tactile et vitres arrière surteintées (2008 Allure Business)

Tarifs (à partir de) :

208 : 19 050 euros (blueHDi 75)

2008 : 20 100 euros (BlueHDi 75)

Renault

ClioLa Clio fréquente les entreprises en Business où sa sobriété est appréciée. En dehors du TCe 90 (105 g), le diesel monopolise les commandes entre le dCi 75 (85 g) et le très frugal dCi 90 (82 g) qui peut s’associer à une boîte robotisée EDC (92 g). Malgré sa vingtaine de centimètres supplémentaires et son surcroît d’hospitalité, la version Estate lui emboîte le pas sans majorer les émissions. Ce qui n’est pas vrai du Captur, mais l’aventure reste raisonnable avec les dCi 90 et dCi 110 (95 et 98 g).

Les plus : système multimédia à écran tactile avec navigation, climatisation et régulateur-limiteur de vitesse (Clio) ; accès et démarrage main libre et banquette arrière coulissante (Captur)

Tarifs (à partir de) :

Clio : 18 700 euros (dCi 75)

Clio Estate : 19 300 euros (dCi 75)

Captur : 21 400 euros (dCi 90)

Seat

Pour coller au mieux à ses missions, la tonique Ibiza donne le choix entre 3 portes (SC), 5 portes ou break (ST), mais aussi entre Référence Business, Style Business ou Style Business Navi selon l’équipement. La motorisation est aussi au choix : 75 ou 90 ch pour le 1.4 TDI en diesel, à partir de 88 g.

Les plus : Climatronic et Full Link : MirrorLink/Android/Carplay (Style Business)

Tarifs (à partir de) :

Ibiza 3 portes (SC) : 17 045 euros (TDI 75)

Ibiza 5 portes : 17 545 euros (TDI 75)

Ibiza ST : 18 245 euros (TDI 75)

Skoda

La pertinente Fabia a grandement gagné en attrait lors de son renouvellement fin 2014. De quoi méditer sur son CV en berline ou en Combi, avec une version Business Plus faisant appel en diesel à la sobriété du 1.4 TDI du groupe VW en 75 comme en 90 ch (93 g dans les deux cas, 94 g en Combi).

Les plus : navigation avec cartographie européenne

Tarifs (à partir de) :

Fabia : 17 910 euros (TDI 75)

Fabia Combi : 18 510 euros (TDI 75)

Smart

Stricte 2 places, la fortwo se revendique comme « l’outil de travail idéal » en ville qu’elle investit en Business + et version 3-cylindres essence 71 et 91 ch (93 et 97 g). La renaissance de la forfour démontre que le concept 4 places a toute son utilité. Là encore, l’expérience se découvre en Business + en essence 1.0 de 71 ou 90 ch (97 et 99 g).

Les plus : Pack Cool & Media, système multimédia à commande vocale et connectable MirrorLink

Tarifs (à partir de) :

fortwo : 14 375 euros (71 ch)

forfour : 15 275 euros (71 ch)

Toyota

La Yaris est populaire pour sa conversion à l’hybride, la fameuse 100h (75 g), mais la plus française des japonaises ne s’interdit pas de s’afficher en essence pure, la 69 VVT-i (99 g), et en diesel, la D-4D (91 g). Dans tous les cas, elle se conjugue en Business.

Les plus : système Toyota Touch & Go 2 avec caméra de recul, régulateur de vitesse

Tarifs (à partir de) :

Yaris : 20 200 euros hors bonus (Hybride) et 19 440 euros (90 D-4D)

Volkswagen

Qualifiée à juste titre de « Golf en réduction », la Polo met son sérieux au service des entreprises en deux finitions, Trendline et Confortline Business, auxquelles s’ajoute une dotation spécifique en essence 1.0 TSI 95 BlueMotion (94 g). En diesel, le catalogue s’articule autour du 1.4 TDI, aussi BlueMotion, en 75 et 90 ch (88 et 92 g), avec des émissions identiques en 3 ou 5 portes.

Les plus : détecteur de fatigue et régulateur de vitesse

Tarifs (à partir de) :

Polo 3 portes : 18 010 euros (TDI 75)