Paki Logistics affrète sa flotte pour relocaliser 12 millions de palettes

Spécialiste de la gestion des palettes, Paki Logistics France repense ses flux de récupération et de relocalisation en affrétant des transporteurs en quête de fret retour.
673
Paki Logistics palettes
Pratiquant le pooling de palettes EPAL, Paki Logistics organise les flux retours des palettes en camions complets affrétés sur leur chemin de retour.

Filiale de Faber Group, Paki Logistics France gère jusqu’à 12 millions d’euro-palettes ou EPAL par an. Paki Logistics France les récupère dans ses dépôts Paki Spots, les rénove, stocke et relocalise par camions complets près des sites de ses clients. Toutes ces opérations de pooling sont sous-traitées et les échanges facilités par le Portail Paki et les outils numériques de gestion des données.

L’e-Voucher Paki, ou « Bon palette », crédite ainsi le propriétaire de la palette de sa valeur en attendant sa restitution. Le Drop-and-Drive se veut à la fois une carte de crédit comptabilisant les palettes dues et restituées, et une carte numérique du réseau des Paki Spots pour guider par GPS les retours. Les 300 clients de Paki France, dont 50 % de chargeurs et 50 % de transporteurs, disposent alors d’un prix unique par palette pour l’ensemble de la prestation.

Avec l’application Drop and Drive, les conducteurs sont guidés depuis leur smartphone vers les Paki Spots qu’ils doivent livrer.

Des camions affrétés sur leurs voyages-retours

Le prix inclut aussi le transport et sa gestion, laquelle consiste à affréter des camions complets. « Parce qu’ils sont moins chers, nous choisissons des véhicules en contre-flux, c’est-à-dire en recherche de fret pour le retour à leur base, expose Fabrice Chenut. Nos 200 affréteurs de huit nationalités européennes consultent ainsi au quotidien des bourses de fret comme BP2Web, Teleroute ou Eurofret. Parlant la langue des conducteurs, ils peuvent bien expliquer la mission », poursuit ce directeur commercial de Paki France-Iberia.

Pour les transports réguliers d’un à trois camions par semaine sur des lignes fixes, Paki s’engage par contrat. « Nous signons des contrats de transport d’un à trois mois mais pas plus, pour entretenir la concurrence et obtenir toujours le meilleur tarif », ajoute Fabrice Chenut. Et l’entreprise avance économiser 30 kg de CO2 par palette EPAL.

Paki Logistics : recyclage des palettes et compensations carbone

La gestion des palettes subit aussi l’actualité. Pourvoyeuse de bois et de clous, l’Ukraine fournit d’autant moins de palettes que les offres de transport se raréfient, les transports prioritaires captant les contre-flux. Du coup, Paki augmente la réfection des palettes. Il recourt aussi aux fournisseurs landais, avec une gestion depuis son nouveau centre opérationnel de Balma (31).

La guerre en Ukraine génère à la fois une pénurie de palettes EPAL et de camions pour les acheminer.

Gestionnaire d’un produit vert et recyclable jusqu’en biomasse, Paki Logistics s’efforce aussi d’utiliser des véhicules neutres en CO2. « Nous donnons la priorité aux camions Euro 6. Pour les contrats,nous réclamons des véhicules à énergies alternatives, précise Fabrice Chenut. Mais les transporteurs n’en ont pas assez et l’entreprise se limite aux opportunités. » Paki Logistics compense donc par des actions de reforestation en Espagne.

« Et nous prévenons les chargeurs que nos leur répercuterons bientôt la taxe carbone. Faber Group, notre maison-mère, envisage aussi de participer à des investissements dans la création de stations de recharge électrique pour camions », conclut ce dirigeant.

PARTAGER SUR