Parcs automobiles publics : des restrictions sélectives

Si les réductions budgétaires sont bel au bien à l’agenda des collectivités et des administrations, ces dernières n’en maintiennent pas moins leurs objectifs environnementaux. De même, toutes réfléchissent pour améliorer la gestion de leur flotte, et certaines vont encore plus loin en s’interrogeant sur un (éventuel) changement du mode de financement.

- Magazine N°183
722
Parcs automobiles publics : des restrictions sélectives

C’est l’époque de l’élaboration des budgets prévisionnels dans les collectivités et du côté des gestionnaires de flotte, l’heure n’est guère à l’enthousiasme. Que ce soit une répercussion de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) lancée en 2007, du plan de rigueur des dépenses de l’État amorcé en 2010 ou tout simplement de la conjoncture, les montants accordés pour le renouvellement des parcs sont le plus souvent revus à la baisse. « Notre budget est en chute libre, indique ce gestionnaire de parc qui préfère rester anonyme. Nous disposons aujourd’hui du quart du budget de 2009 lorsque le plan de relance de l’État...

PARTAGER SUR