Paris joue aussi le partage des véhicules

« Il existe une réelle volonté de la ville de Paris de diminuer sa flotte afin de limiter le nombre de kilomètres parcourus, la pollution mais aussi les frais », résume Hervé Foucard, chef des transports automobiles municipaux de Paris. La ville dispose de 2 650 véhicules dont 540 VP, 860 fourgonnettes, 400 VUL, tout autant de porteurs, et 350 deux-roues motorisés

- Magazine N°204
482

Avec déjà du concret : en un peu plus d’un an, grâce aux mises en pool, le parc de VP est passé de 600 à 540 unités, tandis que le nombre de fourgonnettes a baissé de plus de 5 % à 860 unités. Et ce fonctionnement devrait s’étendre prochainement à d’autres sites importants. « Nous estimons qu’un véhicule en auto-partage permet de sortir de la flotte trois unités », note Hervé Foucard.

Il y a à peine un an, le pool se composait de 45 citadines essence et de 5 modèles électriques. Depuis, ces proportions ont bien évolué. 50 % des véhicules sont maintenant électriques et le basculement complet à l’électrique devrait intervenir dès le premier...