Paris s’offre des poids lourds au GNL

Le parc de la mairie de Paris s’est enrichi de poids lourds au GNL, tous dotés d’une boîte automatique. Avec un objectif : supprimer le diesel de la flotte de la municipalité.
1559
Paris poids lourds GNL

En 2014, la ville de Paris s’est engagée à ne plus acheter de poids lourds carburant au diesel. Une décision qui a amené la municipalité à opter pour d’autres carburants dont le gaz naturel (GNL). Début 2017, Paris a ainsi sélectionné les offres de Renault et Iveco. Les commandes ont concerné deux Iveco Eurocargo, deux tracteurs Iveco Stralis (la dernière actualité sur le Stralis) et sept Renault D Wide.

D’ores et déjà opérationnels, ces onze poids lourds se dotent de plateau grue, de bras poly-benne, de bennes grue treuil, de portiques à chaînes ou de nacelles. Tous roulent au gaz naturel. Ces onze véhicules s’équipent notamment de boîtes automatiques Allison Transmission.

Des PL au GNL plus efficients et moins polluants

« Associées à des motorisations gaz naturel, les transmissions automatiques optimisent les performances. Et côté maintenance, les camions sont moins exigeants car les moteurs moins sollicités et mis à mal », note Hervé Foucard, chef des transports automobiles municipaux. Un point important pour un service « qui fonctionne en flux continu », complète le responsable (le dernier entretien avec Hervé Foucard).

Le parc de poids lourds de la ville de Paris rassemble 100 camions de 16 à 44 t. Ces modèles se destinent aux divisions opérationnelles de la mairie pour le transport de charges et produits divers : billes de bois pour les bûcherons dans les parcs et jardins, pavés ou encore équipements scolaires et documents.

La dernière brève sur le Plan Climat de la ville de Paris