Paris restreint la circulation mais aide les véhicules verts

À partir du 15 janvier 2017, la capitale deviendra la première zone à circulation restreinte (ZCR) de l’Hexagone, mais avec des aides à l’acquisition de véhicules propres à la clé.

951
Paris restreint la circulation mais aide les véhicules verts

Pour circuler à Paris, les véhicules devront désormais afficher la vignette de qualité de l’air Crit’air. Celle-ci est disponible sur le site certificat-air.gouv au prix de 4,18 euros. De 8 h 00 à 20 h 00 en semaine, les véhicules sans vignette, les plus polluants et « non-classés », seront interdits de circulation. Au 1er juillet 2017, les véhicules portant les « vignettes 5 » seront eux aussi interdits : VP diesel et VUL à la norme Euro 2 mis en service avant le janvier 2001, poids lourds Euro 3 mis en service avant octobre 2006. Une restriction qui complète celle des véhicules essence immatriculés avant 1997, interdits depuis juillet 2016. D’autres restrictions seront mises en place en 2018 et 2020.

Ces restrictions d’accès sont compensées par des aides financières de la mairie à destination des particuliers mais aussi des professionnels : pour les Parisiens et pour les TPE des départements du 92, 93 et 94. Ces aides offrent un montant de 3 000 euros pour l’acquisition d’un VUL électrique ou GNV, neuf ou d’occasion, de moins de 2,5 t, en remplacement d’un ancien VUL, et de 6 000 euros si le véhicule dépasse les 2,5 t. Pour le remplacement d’un poids lourd par un modèle GNV ou électrique neuf ou d’occasion, l’aide s’élève à 9 000 euros. Tous ces montants sont plafonnés à 15 % HT du prix du véhicule acheté.

L’ensemble des professionnels peuvent également bénéficier d’une aide de 400 euros pour l’achat d’un vélo, d’un cyclomoteur ou d’un triporteur électriques ou non, dans la limite d’une flotte de 10 unités.

PARTAGER SUR