• Mots clés connexes
  • GNV

Paris commande une troisième station au GNV porte d’Orléans

Le 22 janvier dernier, la mairie de Paris a lancé un appel d’offres pour la conversion de la station-service de la porte d’Orléans en une station GNV capable d’accueillir des porteurs de 26 t.

460
Paris GNV
Station-service de la porte d'Orléans

La mairie de Paris souhaite voir s’installer une station GNV (gaz naturel) sur le site de 1 500 m² de l’actuelle station-service de la porte d’Orléans (14e arrondissement) au sud de la capitale. Cette station complétera les deux stations GNV de la porte d’Aubervilliers (19e arrondissement) située au nord de Paris.

L’appel d’offres prévoit trois conditions. La station devra pouvoir avitailler quotidiennement de 70 à 170 véhicules, dont des camions porteurs de 26 t, soit un volume minimal de 5 000 kg/jour de gaz. Ensuite, la ville « ne participera pas au financement des investissements et n’assumera la maîtrise d’ouvrage ». Enfin, le concessionnaire devra s’engager à cesser la distribution de diesel dès 2024 et d’essence à partir de 2030.

Déjà concessionnaire des deux stations au GNV de la porte d’Aubervilliers, le groupe Total part favori pour obtenir celle de la porte d’Orléans. En cas de succès, le groupe pétrolier serait alors présent sur les entrées sud et nord de la capitale, entrées connectées au périphérique et aux autoroutes A1 et A6, principaux axes de circulation de et vers la province.

La précédente brève sur le GNV à Paris

PARTAGER SUR