Paris veut rouler 100 % vert d’ici 2030

La Ville de Paris s’est fixé pour objectif de supprimer sur son territoire tous les véhicules diesel d’ici 2024 et tous les essence d’ici 2030.

1503
rouler vert

Jeudi 12 octobre, la Ville de Paris a réagi dans un communiqué de presse à l’annonce du Plan climat par Nicolas Hulot (voir notre brève), et plus particulièrement à l’objectif de fin des véhicules thermiques d’ici 2040 en France. « Si l’on veut qu’il soit atteint, cela implique que la sortie du diesel et de l’essence intervienne plusieurs années avant en zone urbaine, et en particulier dans les grandes villes », a indiqué Paris. C’est pourquoi la ville va inscrire un objectif de fin du diesel sur son territoire en 2024 et de l’essence en 2030 dans son futur plan climat-air-énergie territorial.

Pas d’interdiction en ligne de mire

« Cet objectif n’est en aucun cas formulé dans le plan climat comme une « interdiction » à horizon 2030, mais bien comme une trajectoire qui semble à la fois crédible et soutenable », rassure le communiqué. Pour s’y conformer, la Ville de Paris compte avant tout sur le développement de l’offre VE des constructeurs avec qui elle est en discussion sur le sujet. Des échanges ont notamment lieu dans le cadre du C40, le réseau de 86 métropoles mondiales dont Anne Hidalgo est la présidente, qui veut adopter un plan action climat d’ici 2020.

Paris mise aussi sur l’amélioration du réseau de transports en commun, et en particulier le déploiement du Grand Paris Express, ainsi que sur l’augmentation du recours au vélo et aux mobilités douces. Elle prévoit également de renforcer les aides financières incitant à l’achat de véhicules propres, tant pour les particuliers que les professionnels.

PARTAGER SUR