Parkings des entreprises : des besoins pas toujours satisfaits

Selon une étude de Sharvy, les parkings des entreprises seraient dimensionnés pour répondre aux besoins d’un collaborateur sur trois pour trouver une place pour se garer.
1142
Parking entreprises besoins
Image générée à l'aide de l'intelligence artificielle DALL·E.

Les parkings dont disposent les entreprises répondraient pour un tiers seulement aux besoins de stationnement de leurs salariés. C’est un chiffre qui ressort d’une étude réalisée par l’éditeur de l’application de gestion des places de parking Sharvy. « En moyenne, le parking est dimensionné pour permettre à seulement un tiers des collaborateurs de se garer », explique Sharvy. Cette étude se base sur les données récoltées auprès des 35 000 utilisateurs de l’application, pour 140 parkings d’entreprise et 12 000 places au total.

« En ville ou sur les zones d’activité, les entreprises ne couvrent jamais tous les besoins théoriques de parking de leurs équipes, estime Stéphane Seigneurin, P-DG de Sharvy. Or, des pics de fréquentation ont toujours existé de façon structurelle. Mais aujourd’hui, avec le télétravail, ils sont de moins en moins prévisibles. »

Contre la pénurie de places, le partage

L’éditeur indique que les entreprises étudiées disposent pour la moitié d’entre elles d’une cinquantaine de places à gérer. « Ces entreprises ont besoin de garder un système de places réservées, par exemple pour des questions de service pour les utilitaires. C’est vrai aussi pour des questions nominatives, typiquement de protocole, dans la plupart des cas », précise encore Sharvy.

Et au gré des utilisations, Sharvy a constaté que les titulaires des places attribuées pouvaient mettre leur place à disposition d’autres usagers, et ce jusqu’à un tiers du temps. « La remise à disposition de cette frange de places réservées permet de désengorger les demandes dans bien des cas, et de satisfaire un maximum de demandes de places émises par les non-titulaires », observe Sharvy.

La moitié des places de parkings répond aux besoins de recharge

Par ailleurs, dans ces parkings d’entreprise, Sharvy constate que la moitié d’entre eux accueille aujourd’hui au moins une place équipée d’une borne de recharge. « En outre, 8,6 % ont au moins un emplacement pour les vélos et plus de 20 % ont au moins une place moto, complète l’étude. Tous parcs confondus, on dénombre 7,5 % de places consacrées à des voitures électriques, 2 % à des vélos, et 3,2 % à des motos ».