Permis : périodicité allongée pour les examens médicaux obligatoires

Dans un décret du 26 août 2022, l’Etat a porté à 5 ans au plus la périodicité à respecter pour effectuer un examen médical obligatoire, nécessaire à l'obtention ou la conservation du permis, pour toutes les personnes concernées.
765
Périodicité permis examens médicaux

Par un décret paru au journal officiel le 26 août 2022, la périodicité des examens médicaux que certains conducteurs doivent passer pour conserver ou obtenir leur permis (auto ou moto) passe désormais à cinq ans au maximum. Il revient au médecin agréé de déterminer la durée exacte. Comme l’indique le site web du service public, ce médecin agréé ne peut pas être le médecin traitant du conducteur.

Examens médicaux pour le permis : une périodicité portée à cinq ans

Ce prolongement des intervalles entre chaque contrôle médical s’applique à toutes les catégories d’âges détentrices d’un permis, y compris aux plus de 61 ans et aux plus de 76 ans. Pour rappel, il était indispensable de réaliser un examen au maximum tous les deux ans pour les premiers, et une fois par an pour les seconds. Dorénavant, ce sera au plus tous les cinq ans. Notons que les personnes à qui s’imposent ces contrôles réguliers répondent à des critères précis. Les affections et situations médicales qui exigent un contrôle d’aptitude à la conduite ont été redéfinies par un arrêté datant du 3 avril 2022.

Les plus de 65 ans sont les premières victimes sur les routes

Cette décision peut sembler antinomique au regard des chiffres mensuels de la mortalité routière que compile l’Onisr et que nous décryptons régulièrement au fil de nos articles. En effet, un tour d’horizon de ces statistiques montre qu’en métropole, sur la période janvier-juillet 2022 (ici un bilan du premier semestre 2022), 2021 et 2019 (année de référence d’avant la crise sanitaire), les personnes qui succombent le plus aux accidents de la route sont celles âgées de 65 ans ou plus.

PARTAGER SUR