Petit Forestier mise sur les véhicules à énergie alternative

Le loueur de véhicules frigorifiques Petit Forestier fait le pari des véhicules urbains à énergie alternative, conçus sur mesure pour obtenir un TCO acceptable par les clients.
2136
Petit Forestier énergie alternative
Petit Forestier possède un parc locatif de 60 000 véhicules frigorifiques dans 22 pays.

Petit Forestier a conçu ses premiers véhicules urbains frigorifiques à énergie alternative. Avec l’objectif que ses clients transporteurs et distributeurs puissent circuler dans les ZFE-m et dans les centres-villes interdits aux véhicules thermiques.

L’Urban a un aimant sur le côté qui maintient la porte ouverte jusqu’à ce que le conducteur le déconnecte en tirant la sangle.

Petit Forestier : les véhicules à énergie alternative

Petit Forestier commercialise ainsi depuis novembre un VUL Urban au GNC pour la livraison en centre-ville. Allégé de 300 kg au niveau du faux châssis, du cadre arrière et de la peau réalisée à partir de bouteilles de plastique recyclées, il voit sa charge utile portée à 1 200 kg, tout en réduisant de 12 % sa consommation de carburant.

Au premier semestre 2022, cet Urban sera suivi par un Citroën ë-Jumpy électrique en châssis-cabine, doté d’une autonomie de 120 à 150 km. Sortira également le prototype d’une remorque à assistance électrique K-Ryole adaptée en caisse frigorifique CoolLab. Son moteur électrique permet au livreur de la tracter à la main avec 130 kg de charge utile. Enfin, Petit Forestier adapte déjà les Volta Zero pour mettre à disposition des modèles frigorifiques dès 2023 et travaille sur un Renault Trucks électrique de 16 t pour les livraisons en ZFE-m.

Le CoolLab est conçu avec un K-Ryole équipé d’un caisson frigorifique et d’une assistance électrique.

Véhicules verts-thermiques : un même TCO

« Cependant, nous dépendons de l’offre technologique et financière présentée par les constructeurs. Nous sommes aussi limités dans l’usage par la consommation et le poids des groupes frigorifiques qui réduisent la charge utile et l’autonomie des véhicules électriques ou au gaz, explique Jérôme Payonne, directeur innovation et marketing de Petit Forestier. Nous devons aussi comprendre le besoin du client pour créer sur mesure le véhicule qu’il souhaite, sachant que nous le financerons, le maintiendrons et le relaierons durant les six ans du contrat LLD, puis pendant les quatre ans où il servira dans notre parc de location courte et moyenne durée. Son TCO faisant donc partie de notre service, nous scrutons le marché pour choisir le véhicule que nous adapterons en fonction de ce que nous savons du métier du client. Nous nous calons sur le TCO du modèle diesel pour que le client l’obtienne à iso-coût, voire à un surcoût minime », détaille Jérôme Payonne.

K-Ryole à assistance électrique conçu par Petit Forestier

Verdir et simplifier les énergies alternatives

Petit Forestier se donne ainsi deux axes d’innovation. « Verdir le véhicule et simplifier son usage pour que l’activité du client en soit facilitée, pointe Jérôme Payonne. Le design et la cabine sont pensés dans un but pratique et pour que le conducteur se sente mieux dans le véhicule, afin que cela le retienne chez nos clients, alors que tous luttent contre la pénurie de conducteurs. Nous incluons aussi notre offre télématique SmartConnect pour suivre le véhicule et la chaîne du froid et pour optimiser les trajets. »

Petit Forestier sortira ses premiers Volta Zero frigorifiques en 2023.
PARTAGER SUR