• Mots clés connexes
  • SUV

Peugeot 2008 : moins break, plus SUV

Arrivée à mi-parcours, la Peugeot 2008 affirme son identité de SUV. Et reçoit de nouvelles motorisations diesels BlueHDi et essence PureTech. De quoi hésiter.

1681
Peugeot 2008 : moins break, plus SUV

Trois ans après son lancement, la 2008 s’est déjà écoulée à 600 000 exemplaires dans le monde et occupe la deuxième place du segment derrière son grand rival, le Renault Captur.

Pour tenter de reprendre la tête, cette dernière mouture assume plus franchement son esprit SUV à travers une calandre agrandie et rehaussée, des élargisseurs d’aile plus voyants et des sabots à l’avant et à l’arrière. Un restylage léger mais efficace qui s’apprécie d’autant plus sur la finition GT Line, à la fois sportive et raffinée, qui mêle éléments noirs de carrosserie (calandre, barres de toit, coques de rétroviseur) et cuirs surpiqués rouges à l’intérieur. Flatteur.

Plus chic et cohérente dans sa présentation, la 2008 adopte aussi de nouvelles motorisations Euro 6. Les diesels BlueHDi se déclinent désormais en 75, 100 et 120 ch. La version la plus puissante profite d’un sixième rapport appréciable sur autoroute, et s’illustre par sa souplesse, sa discrétion et sa faible consommation.

L’essence aussi

Les entreprises pourront se laisser tenter par les nouveaux 3-cylindres essence PureTech (110 et 130 ch) qui concilient agrément de conduite et faibles émissions de CO2 (à partir de 110 g). Y compris avec l’excellente boîte automatique EAT6, uniquement proposée en essence.

Peu de changements à signaler par ailleurs : la 2008 offre sans doute le meilleur niveau de prestations globales de sa catégorie. On pense à la qualité de finition intérieure, mais aussi au confort et à l’agrément de conduite. Les suspensions et le dessin des sièges rendent les longs parcours agréables, et le conducteur découvre une auto agile et sécurisante sur les petites routes. Le plaisir de conduite vient autant de la grande efficacité du châssis que de l’ergonomie innovante de l’i-Cockpit®.

La petite taille du volant offre plus de précision dans les virages et de légèreté dans les manœuvres. En revanche, la position haute des compteurs et leur éloignement nuisent à la lisibilité des informations.

Si la polyvalence constitue une vraie qualité de la 2008, l’habitabilité arrière et le volume de coffre restent limités pour un usage familial. Côtés équipements, cette lionne peut recevoir le Grip Control, avec à la clé une motricité renforcée sur terrains difficiles. Mais aussi l’Apple Carplay, la caméra de recul, le freinage automatique d’urgence (Active City Brake) ou le parking automatisé (Park Assist).

Pour les tarifs, en finition Allure, comptez à partir de 24 150 euros TTC pour le BlueHDi 120 ch BVM6, et de 22 650 euros pour le 1.2 PureTech 130 ch BVM6.

Notre avis

Bien

Confort et comportement routier • Présentation intérieure • Offre mécanique

À revoir

Habitabilité aux places arrière • Pas de banquette coulissante • Lisibilité des compteurs

 —————————————-

Peugeot 2008

BlueHDi 120 ch BVM6

1.2 PureTech 130 ch BVM6

Moteur (cm3)

1 560

1 199

Puissance/couple (ch/Nm)

120/300

130/230

Conso. mixte (l/100 km)

3,7

4,8

Émissions de CO2 (g/km)

96

110

Vitesse maxi (km/h)

192

200

0 à 100 km/h (s)

9,6

9,3

Poids à vide (kg)

1 200

1 160

Charge utile (kg)

Coffre (l)

360

360

L x l x H (m)

4 159 x 1 739 x 1 556

4 159 x 1 739 x 1 556

À partir de (€ TTC)

24 150 (Allure)

22 650 (Allure)